Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2007 4 01 /11 /novembre /2007 13:42

Comme vous le verrez, je suis un gourmand, gourmand des saveurs du monde entier, ravi de voyager aussi par les papilles. Aujourd'hui, je vous propose une recette de mon invention, sur la base bien entendu des recettes traditionnelles de l'Inde ; elle a du succès auprès de mes amis et devraient plaire aux vôtres. Et franchement, ce n'est ni long, ni compliqué : l'idéal, non ?



casserolle.gifLes Ingrédients (pour 2 personnes) :

2 à 3 blancs de poulet selon leur grosseur
2 cs de ghee
2 oignons (je préfère les oignons jaunes, mais c'est à vous de voir)
2 cc de curry en poudre ou en pâte
1 cc de garam masala
1 cc de coriandre en poudre
1/4 cc de curcuma
1/2 cc à 1 cc de gingembre en poudre
1 cc de graines de cumin
5 à 6 capsules de cardamome
1 pointe de piment de cayenne en poudre
1 petite brique ou 1 boîte de lait de coco
2 à 3 cs de miel



Le ghee, appelé semna au Mashreq, est du beurre clarifié ; on le trouve aujourd'hui facilement dans les épiceries orientales ; contrairement à ce qu'on pourrait penser, il n'est pas nocif comme le beurre non clarifié. Il existe plusieurs sortes de curry, plus ou moins fort, c'est à vous de voir en fonction de vos goûts et de ceux de vos convives. Prudence avec le curcuma : il est là pour donner une belle couleur jaune, mais a un goût très amer, il faut donc l'utiliser avec parcimonie. Fendre les capsules de cardamome avant de les utiliser.

metiers13.gif



Commençons par découper le poulet en gros cubes. Emincer les oignons, et les faire dorer dans le ghee qu'on aura fait fondre à feu vif. Une fois que les oignons sont dorés, ajouter les différentes épices en remuant. C'est un principe de la cuisine indienne de faire griller les épices au début ; il est conseillé de tout préparer à l'avance pour avoir tous les ingrédients à portée de main, car il faut aller assez vite, au risque de brûler les épices. Ensuite, ajouter les cubes de poulet et les saisir en remuant pour qu'ils s'imprègnent des épices. Quand la viande est bien saisie, verser le miel pour qu'elle se trouve confite avec les épices ; les arômes qui se dégagent sont déjà en eux-mêmes un délice. Il ne reste plus qu'à verser le lait de coco, saler et poivrer, et finir de cuire le mélange en baissant le feu. Le lait de coco doit un peu épaissir et prendre une belle couleur ambrée.


anim434.gif


Ce curry se déguste bien entendu avec du riz nature.


On peut aussi, faute de lait de coco, le remplacer par de la crème fraîche épaisse ; mais c'est plus calorique... et moins indien !

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons culinaires
commenter cet article

commentaires

josiane 01/11/2007 23:39

pas d'accord sur le beurre clarifié il n'y a rien de plus nocif pour le cholesterol tous les médecins égyptiens le disent !
bises cairotes

Kaaper Nefredkheperou 02/11/2007 12:43

Effectivement, ça reste de la matière grasse animale, donc il ne faut pas en abuser, c'est clair ; mais c'est tellement bon et surtout ça a un goût si particulier qu'on ne peut remplacer par rien d'autre.... ; )Tu as raison de dire qu'en matière de nourriture il faut faire attention. Mais on peut s'octroyer quelques petits écarts de temps en temps... Tu me diras, avec la cuisine orientale, c'est vrai qu'on ne fait en général pas dans le léger. lolGros bisous de ProvenceKaaper NefredPS : je ne me lasse pas des bisous cairotes ; )

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives