Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 08:10

Quand on se rend dans un pays, quel qu'il soit, la question linguistique se pose. Vous me direz, tout dépend pourquoi et comment on y va ; si on part en voyage organisé ou en hôtel-club et qu'on souhaite de toute façon rester entre soi, effectivement la question ne se pose guère. Mais il me semble que ce qui est intéressant en se rendant à l'étranger, c'est aussi de pouvoir aller à la rencontre de la population. Non ?



affiches-caire.jpg




Tout d'abord, quelle langue les Egyptiens pratiquent-ils dans leur
 quotidien ? Il faudra y consacrer un article spécifique, mais il est intéressant de déjà aborder la question.  L'arabe, bien entendu, ou plutôt plusieurs formes d'arabe, en fonction du contexte, de leur origine ou du lieu dans lequel ils habitent. Comme dans tout le monde arabe, il existe une langue destinée à l'écrit et aux médias ; cette langue est commune à tous les pays arabes et est appelée arabe littéral (al-fusHa, en arabe). Mais il faut préciser que beaucoup d'Egyptiens ne savent encore pas lire, ou très peu. La langue courante, celle de tous les jours, est l'arabe dialectal égyptien, qui connaît plusieurs variantes régionales, surtout deux grands dialectes : le masri du Caire et de sa région et le sa'idi de Haute-Egypte. Le masri est compris dans pratiquement toute l'Egypte, puisqu'une sorte de dialecte égyptien commun s'est développé à partir de lui dans les médias (télévision, radio) et la chanson.




La pratique de l'anglais de base est quasiment indispensable pour voyager en Egypte en s'assurant un minimum d'indépendance. De par l'importance du tourisme dans le pays, les langues étrangères sont pratiquées par de nombreux Egyptiens. Au cours de leur scolarité, ils apprennent prioritairement l'anglais, qui est sans doute la langue étrangère la plus répandue. Bien sûr, vous trouverez toujours un Egyptien qui parle ne serait-ce que quelques mots de français ; mais il faut avouer que si vous ne parlez pas du tout anglais, vous aurez souvent des difficultés à vous faire comprendre, en particulier dès que vous mettrez le nez hors de votre hôtel - parfois même à l'hôtel vous pourrez être embarrassé ou vivre des scènes cocasses. Il est donc conseillé de parler un peu anglais, ou de s'adjoindre quelqu'un qui parle anglais - c'est pratique, mais on peut être frustré de ne pas comprendre les conversations.


Vous verrez que beaucoup d'Egyptiens, en tout cas parmi ceux avec lesquels vous serez en contact, sont très curieux en matière linguistique et retiennent vite ce que vous leur apprendrez. Ils n'hésiteront d'ailleurs pas à vous demander comment on dit un mot dans votre langue, et le placeront sans problème lorsque vous les reverrez.



shokran-afwan.gif



L'idéal est de connaître au moins quelques mots d'arabe, ne serait-ce que quelques expressions de base. Les Egyptiens y sont sensibles et vous verrez que cela changera vos rapports avec eux ; cela fait toujours plaisir de rencontrer quelqu'un qui fait l'effort d'essayer de parler votre langue, c'est naturel. Vous allez me dire que l'arabe est une langue difficile : l'avantage du dialecte égyptien, c'est que les sons sont beaucoup plus simples qu'en arabe littéral, les sons les plus compliqués à prononcer pour un Occidental ayant une forme simplifiée. Et à force d'entendre, vous aurez tôt fait de vous faire l'oreille et d'apprendre à prononcer. Il y a d'ailleurs des expressions que vous adopterez tout naturellement. Si vous connaissez l'arabe littéral, mais pas le masri, vous serez en général compris, et les Egyptiens, là encore, n'hésiteront pas à vous apprendre à dire la même chose dans leur propre dialecte.


Un maître mot, donc : ne soyez pas timides mais au contraire curieux en matière linguistique, vous en retirerez des moments inoubliables - je me souviens en souriant de ce vendeur du Khân qui a été surpris puis m'a pris dans ses bras parce que je lui avais répondu en masri. Et révisez votre anglais de base ; pas la peine non plus d'aller trop loin, avec les gestes et quelques mots d'arabe et de français mélangés à tout ça, vous vous en sortirez.


voiture-bondee.gif


Bon, maintenant, si vous êtes totalement allergiques aux langues étrangères, il ne vous expressions284.gifreste qu'une solution : voyager en troupeau ! Mais là, il ne faut pas être allergique aux troupeaux.... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Egypte pratique
commenter cet article

commentaires

:0038: @nne marie :0010: 08/11/2007 14:21

Comme quoi, il faut quand même un peu de bonne volonté !
Suis en retard : un peu bousculée ces derniers jours mais tout va rentrer dans l'ordre ! ! lol !
BiZouX du pays de Râ ! !
@nne-marie

Kaaper Nefredkheperou 09/11/2007 03:13

Oui, et après c'est un vrai plaisir, parce que les langues sont aussi des passerelles entre les gens. Notre Anne-Marie d'ailleurs parle anglais et arabe égyptien, passant de l'un à l'autre avec aisance, c'est extraordinaire.Je te souhaite effectivement d'être moins bousculée, ya ukhti ; et moins de soucis avec ta connexion égyptienne. Ca donne encore plus de valeur à tes passages et tes comm' . ; )BiZouX du pays des olivesKaaper Nefredkheperou

xandrine 07/11/2007 11:30

Une petite leçon franco-égyptienne des mots de base aurait été interessante ....mais soulignons aussi que des mots français viennent de l'arabe tel que kawa pour le café. Alors à nos dictionnaires !!! lol

Kaaper Nefredkheperou 07/11/2007 12:04

Sabah el-khêr (bonjour en égyptien), we ahlan we sahlan (et bienvenue) ! ; )

C'est prévu : une série d'articles aborderont justement ce vocabulaire de base masri / français. Et tu as raison, un certain nombre de mots français viennent de l'arabe, certains sans qu'on le soupçonne d'ailleurs ; ça aussi nous en parlerons.

Amitiés


Kaaper-Nefredkheperou

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives