Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2007 1 10 /12 /décembre /2007 07:10

Pour tous les amoureux du Caire, ou ceux que la curiosité pousserait à vouloir découvrir une autre Egypte, je vous conseillerai aujourd'hui un livre que je ne me lasse pas de regarder.


le-caire-dailleux.jpg

Denis DAILLEUX, Le Caire, préface de Gamal GHITABY, Coll. "Errances - Le regard d'un photographe sur une ville ", éd. du Chêne, Paris, 2001
.









C'est un livre qui présente une série de photographies que ce photographe consacre à une ville qu'il a découverte en 1992 et qui est devenue pour lui un sujet de prédilection. Des photos en couleur ou en noir et blanc qui saisissent un moment, racontent une histoire, dans lesquelles on se plonge pour retrouver cette Egypte du quotidien qui fait que l'on tombe amoureux du pays après avoir été attiré par ses monuments. Une Egypte hors des clichés touristiques, une Egypte sans fard sans être impudique pour autant, avec ses contrastes forts. Une Egypte que l'on devine aussi, dans laquelle on n'entre que si l'on y est introduit. Une Egypte populaire, avec ses réalités parfois dures, mais aussi sa poésie naturelle, ses extraordinaires sourires, son hospitalité et son humanité. Une Egypte telle que j'ai pu commencer à la découvrir grâce à mes amies françaises vivant là-bas, et Le Caire authentique dont Josiane, photographe elle aussi, m'a entrouvert les portes et que j'ai hâte de découvrir un peu plus, insha'a l-llah... et que je vous souhaite à tous de rencontrer aussi. Bref, pour ceux qui connaissent déjà cette ville et ceux qui l'habitent, c'est un plaisir de retrouver, au fil des pages, ce qui fascine et qui fait que l'on ne rêve que d'une chose : revenir au Caire. Pour ceux qui ne la connaissent pas, assurément une excellente clef pour avoir envie de la découvrir, d'aller à sa rencontre. Il est vrai qu'en tant qu'amoureux du Caire, je ne peux pas être totalement impartial... 

Denis Dailleux est un photographe qui a reçu de nombreux prix et appartient à l'Agence Vu, ce qui l'amène à travailler pour de grands journaux et magazines français. Il s'est orienté très tôt vers le portrait, avec une sensibilité qui donne la priorité à l'humain  et dans des registres subtils.

Le texte d'introduction fait un excellent pendant à ces photographies ; il est une invitation à ce voyage vers Le Caire au-delà des apparences furtives du voyageur qui ne fait que passer. Gamal Ghitany, originaire de Haute-Egypte mais installé au Caire depuis l'enfance, est un écrivain égyptien qui apparaît comme l'héritier de Naguib Mahfouz, dont il a été proche. Il dirige l'hebdomadaire Akhbâr el-Adab (  " Les Nouvelles littéraires " ). Il nous fait découvrir l'ibn el-balad, le Cairote que l'on retrouve dans les photographies.

Enfin, quelques citations apparaissent au hasard des pages, et à la fin de l'ouvrage se trouve un poème de l'Alexandrin Constantin Cavafy. C'est le seul petit reproche que je ferais ; j'aurais préféré de loin, même si le poème de Cavafy est très beau, un texte du Cairote Naguib Mahfouz...



ln-lotus2.gif


Liens : 

- Quelques photos de Denis Dailleux sur le site de Libération.
- Un article dans
Actuphoto sur sa dernière expo
- Un article du
Courrier de l'Unesco (2000), avec des photos.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons écrits
commenter cet article

commentaires

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives