Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 00:00

Le nom même du café est d'origine arabe, on l'ignore souvent : on l'appelle en arabe " qahwa " ( قهوة ), mais c'est par son équivalent turc, "  kahve " , qu'il est passé à l'italien "caffè "et de là au français. En Egypte, son histoire remonte à l'époque mamlûk et il s'est surtout développé à l'époque ottomane. On boit d'ailleurs aujourd'hui encore en Egypte le " café turc ", comme nous allons le voir, différent du café bédouin.



cafeier.jpg


On ignore encore si le café tire son origine d'Ethiopie, comme le prétend une tradition, ou si on en trouvait à l'origine aussi bien en Ethiopie que dans la Péninsule Arabique. En revanche, les Arabes de la Péninsule le connaissent dès le Moyen Age. C'est au XVe s. , à l'époque mamlûk, que le café est introduit en Egypte et est d'abord réservé à l'élite sociale. Les Mamlûk en contrôlent le commerce, qui se fait depuis le Yémen et l'Arabie à travers la mer Rouge. Après la découverte par les Européens du contournement de l'Afrique par le Cap de Bonne Espérance et l'échec du sultan égyptien el-Ghori à empêcher leur implantation en Inde, il faut trouver un substitut au commerce des épices : ce sera le café, dont la variété la plus appréciée est celle du Yémen. Il transite principalement par l'Egypte, mais aussi par l'intermédiaire de marchands syriens proches du gouverneur ottoman.

1072_b.gif


La consommation de café se développe chez les Egyptiens. A tel point que le gouverneur ottoman, Khayer Pasha, consulte des religieux pour savoir si ce breuvage est conforme ou non aux préceptes du Coran, en raison de certains de ses effets. Il tente en vain d'en interdire la consommation, mais le café est si populaire que cette mesure soulève une contestation telle que le pouvoir est contraint de retirer la mesure. Au XVIIe s. , on dénombre au Caire pas moins de 1000 lieux voués à boire le café !


Le café est introduit en Europe vers 1600 par les marchands vénitiens. Le pape essaie d'abord de le faire interdire, puis l'adopte lui-même, en lançant la mode. Mais c'est surtout au milieu du XVIIe s. que le café commence à avoir un grand succès en Europe, assurant une nouvelle prospérité liée à ce commerce en Egypte. Malheureusement, les Occidentaux ne tardent pas à tenter de créer dans leurs colonies leurs propres plantations. Les Anglais sont les premiers à tenter l'expérience dans leur colonie de Ceylan, mais les plants sont atteints d'une maladie et ils les remplacent par la culture plus lucrative du thé. Par contre, les Hollandais parviennent à en cultiver en Indonésie. Ils font l'erreur d'en offrir un plant au roi de France, et au début du XVIIIe s. les Français en lancent la culture aux Antilles, suivis peu parès par les Portugais au Brésil ; dès 1730, grâce à l'organisation de plantations, dont la main d'oeuvre est fournie par les esclaves venus d'Afrique, ce café d'Amérique peut concurrencer sur les marchés européens le café venu d'Orient.

Pire : les Ottomans et les Egyptiens eux-mêmes finissent par acheter ce café produit par les Européens en Amérique. Cela porte un coup fatal au grand commerce égyptien du café.


ibrik.gif


Les Egyptiens d'aujourd'hui consomment ce qu'on appelle le " café turc ", torréfié puis moulu très fin. On place dans une cafetière une quantité d'eau équivalente à chaque tasse qu'on veut servir, la quantité de café convenant à chaque tasse, le sucre, et on porte le tout à ébullition légère deux fois. Le café est ensuite versé dans les tasses et on laisse le marc se déposer au fond. Lorsqu'on commande un café en Egypte, on vous demande de quelle façon vous souhaitez le consommer, puisque le sucre se met dès la préparation :

" sâda " signifie sans sucre, ou très peu sucré
" mazbût " signifie moyennement sucré
" zeyâda " signifie très sucré

Les Egyptiens, friands de sucre, le consomment souvent " zeyâda ". Parfois, comme il est d'usage dans de nombreux endroits du Mashreq, on parfume le café avec de la cardamome.


cafe_egypte.jpg


La différence avec le café bédouin ? Le café consommé par les Bédouins est un café vert qui est grillé sur le feu, broyé dans un mortier, puis préparé de la même façon que le thé dans une " ibriq " . Il est plus clair que le café turc, a un goût différent et se parfume en général à la cardamome.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Masr - Egypte islamique & actuelle
commenter cet article

commentaires

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives