Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 11:56

Les Romains utilisent d'abord les monnaies grecques et développent dès le IVe s. un embryon de monnaie avec la tradition des lingots de bronze. Pour les premières véritables monnaies romaines, on commence par copier les monnaies grecques, drachmes et didrachmes.  C'est à l'époque des guerres puniques, sous la République, que se met en place un véritable système monétaire proprement romain. A l'origine, les monnaies sont frappées à Rome dans le temple de Juno Moneta, au Capitole.


junomoneta_denier_sc1av.gif
Juno Moneta représentée sur un denier du Ier s. av. JC, comme l'indique l'inscription à gauche.



A l'époque républicaine, on trouve dans un premier temps diverses monnaies de bronze :

- le quadrans valant 1/4 d'as
-le semis valant 1/2 as
- l'as, qui sert de référence
- le dupondius valant 2 as
- le sesterce valant 2,5 as



denarius.gif

Un denier (denarius) du IIIe s. av. JC, avec Rome casquée à l'avers et les Dioscures à cheval au revers ; le X à gauche du buste de Rome est le symbole du denier, car il valait à l'origine 10 as.


Le système est réformé au cours du  IIIe s. av. JC avec l'apparition d'une monnaie d'argent, le denier, qui a une valeur de 10 as. Et c'est au IIe s. av. JC que le système se fixe, avec ces nouvelles valeurs, le sesterce devenant la monnaie de référence :

- l'as, valant d'abord 1/2 sesterce, puis passe à 1/4 de sesterce
- le sesterce, qui vaut d'abord 2,5 as, puis 4 as
- le quinaire, qui vaut 2 sesterces (mais doit son nom au fait qu'il vaut 5 as)
- le denier d'argent, qui vaut 4 sesterces



augustus_aureus.gif

Aureus, ou monnaie d'or, de l'empereur Auguste, initiateur du système monétaire de la Rome impériale.



C'est avec l'empire, au Ier s. av. JC, qu'apparaît une monnaie d'or, l'aureus, dont les premiers exemplaires sont frappés sous César. Auguste met au point un système monétaire plus complexe, avec des monnaies de différents métaux. On trouve ainsi :



col-nem.gif

Le célèbre "Col-Nem", as de Nîmes d'époque augustéenne, avec à l'avers Auguste et Agrippa placés dos à dos comme les représentations de Janus, et au revers le crocodile et le palmier avec l'inscription COL NEM signifiant "Colonia Nemausus" (nom latin de Nîmes).


* les monnaies de cuivre :
- le quadrans, de la valeur de 1/4 d'as
- le semis, de la valeur de 1/2 as
- l'as




sesterce-lyon.gif

Sesterce augustéen frappé à Lyon, avec à l'avers le buste d'Auguste et au revers le grand autel de Lugdunum.

* les monnaies de bronze ou de laiton :
- le dupondius, de la valeur de 2 as et de 1/2 sesterce
- le sesterce, de la valeur de 4 as et de 1/4 de denier




den_aug.gif

Denier d'époque augustéenne frappé à Lyon, avec à l'avers Auguste et au revers deux soldats présentant des branchages à l'empereur assis sur une estrade à droite.

* les monnaies d'argent :
- le quinaire d'argent, de la valeur de 1/2 denier
- le denier



quinarius-or.gif
Quinaire (quinarius) d'or d'époque augustéenne frappé en Espagne, avec à l'avers l'empereur et au revers la Victoire juchée sur un globe.

* les monnaies d'or :
- le quinaire d'or, de la valeur de 12,5 deniers
- l'aureus, de la valeur de 25 deniers





antoninianus-caracalla.gif
Antoninianus de Caracalla, avec à l'avers le buste de l'empereur à couronne radiée et au revers Diane conduisant un bige de taureaux.


Au cours de la période impériale, le denier se dévalue et perd de sa teneur en argent, celui-ci étant mélangé à d'autres métaux. Caracalla, au IIIe s. , crée une nouvelle monnaie d'argent, l'antoninianus, qui a la valeur de 2 deniers et ne compte plus que 50% d'argent. Cette teneur en argent de l'antoninien ne cessera de décroître, tandis que le sesterce aura tendance à s'éclipser. L'aureus, quant à lui, n'est frappé qu'en petites quantités. A la fin du IIIe s. Dioclétien lance une nouvelle réforme monétaire et crée deux monnaies : le follis, alliage d'argent qui remplace l'antoninien, et l'argenteus, monnaie d'argent. La dernière grande réforme est opérée par Constantin, qui crée une nouvelle monnaie d'or, le solidus, et ses divisions que sont le semissis (1/2 solidus) et le tremissis (1/3 de solidus).


antioch_solidus-constantin.gif
Solidus de Constantin frappé à Antioche, en Syrie, avec à l'avers le buste impérial lauré et au revers l'empereur à cheval tenant un sceptre.



Provenance des illustrations : base de données Wildwinds.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons des Objets
commenter cet article

commentaires

L.G. 07/02/2008 18:11

Bonjour,voici une page tres intéressante,un bon recapitulatife de l evolution des monnaies romaines,mais un seul regret et de taille,pourquoi n accordez-vous pas plus de news sur l egyptologie,les informations et la documentation sur la Provence,le Mashreq et autres sujets numismatiques sont certes trés bien fait mais font une ombre glaciale a un sujet qui passionne la plupart de vos lecteurs (enfin je pense),surtout qu il y as en ce moment de nombreuses et passionnantes decouvertes, voici quelques liens qui je pense pourraient vous ouvrir de nouvelles pages a idées pour de nouvelles aventures narratrices,
cordialement,
Lionel.

http://www.amarnaproject.com/pages/model_of_the_city/index.shtml


http://egyptologie.ff.cuni.cz/?req=id:94


http://ngm.nationalgeographic.com/ngm/2008-02/black-pharaohs/draper-text.html

Kaaper Nefredkheperou 07/02/2008 22:52

Bonsoir, je comprends bien. Je pourrais effectivement développer la rubrique concernant l'Egypte antique ; des sujets sont d'ailleurs en préparation. Mais le propos même du blog est d'être pluridisciplinaire, il ne se centre pas uniquement sur l'égyptologie. Il y a déjà une foule de sites sur le sujet, et qui sont suffisamment bien faits et compétents. Un accent fort est mis sur l'Egypte, mais l'Egypte sous tous ses aspects, pas seulement antique ; j'attache beaucoup d'importance, d'ailleurs, à montrer les aspects de l'Egypte que la brillante civilisation antique éclipse trop souvent. Et je souhaite aussi ouvrir une porte sur les voyages d'autrefois en Egypte, un sujet extrêmement intéressant et peu abordé en général. Pour le reste, ce sont des passions diverses que je souhaite partager ici, au gré des humeurs, des trouvailles personnelles et des fantaisies ; chacun y puise ce qui l'intéresse, c'est le principe. Merci pour les liens, que je consulterai - j'en connais certains. Promis, Kemet va s'étoffer. Cordialement, Kaaper Nefredkheperou.

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives