Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 09:18

Voici pour notre rubrique mensuelle des nouvelles d'Egypte une première sélection d'articles, dans un premier temps extraits du journal en ligne al-Ahram Hebdo. Un choix de sujets permettant d'appréhender divers aspects de la société égyptienne d'aujourd'hui et de mieux la comprendre, mais aussi de connaître une situation dont les médias occidentaux se font hélas bien peu l'écho.


Situation économique :

Les nouvelles en provenance d'Egypte ne sont pas bonnes. Nous avions parlé il y a quelque temps du pain en Egypte, et des difficultés croissantes d'approvisionnement. Depuis, la situation s'est encore aggravée ; la flambée des prix fait peser une menace qui exaspère la population. On se rue désormais vers les boulangeries subventionnées par l'Etat, devant lesquelles il faut faire la queue de longues heures, et des troubles éclatent qui ont déjà fait une quinzaine de morts. Le président Moubarak est intervenu dimanche dernier pour annoncer des mesures destinées à faciliter la distribution du pain, en particulier en mettant l'armée à contribution. Le climat est d'autant plus tendu que les prix des produits de base en général flambent dans le pays, et que les élections municipales doivent avoir lieu début avril. En cause, une hausse mondiale des prix des denrées alimentaires, dont nous-mêmes subissons les effets, certes moins dramatiques. Espérons pour nos amis égyptiens que la situation va trouver rapidement une solution. A lire à ce sujet : le
dossier de Heba Nasr Eddine et l'article de Gilane Magdi dans al-Ahram Hebdo n°706.



Religion et société :

Un très intéressant
dossier à lire également, dans le même n° 706 d'al-Ahram Hebdo, sur les Frères Musulmans, cette confrérie dont nous parlerons bientôt dans un prochain article. Important pour comprendre une mouvance politique que nos médias occidentaux ne présentent pas toujours de façon très claire. A lire également un article de Heba Nasr Eddine parlant de leur participation aux prochaines municipales et rappelant l'histoire de la confrérie (al-Ahram Hebdo n°704).

Un
article également très intéressant de Cherif Albert sur une décision de justice demandant au pape copte Shenouda III d'autoriser le remariage d'un copte divorcé. L'occasion de découvrir l'Egypte méconnue des Coptes. (el-Ahram Hebdo n°704)



Les femmes égyptiennes :

La journée égyptienne de la Femme a eu lieu le 16 mars ; vous avez bien lu : les Egyptiens marquent eux aussi leur journée de la Femme, comme quoi on peut avoir des idées préconçues. L'occasion de faire le point sur la situation des femmes en Egypte, qui varie beaucoup en fonction du milieu social.

Une
enquête (al-Ahram Hebdo n°704) donne une idée des aspirations des femmes égyptiennes, qui ne sont pas les femmes soumises qu'on imagine trop souvent en Occident.

Dina Darwich (al-Ahram Hebdo n° 705) nous parle dans son
article de la question de l'héritage des femmes en milieu rural. Bien que la sharia, qui sert de référence à la législation, reconnaisse le droit des femmes d'hériter, il leur est encore bien souvent difficile de faire appliquer ce principe, en particulier dans les campagnes. Le Conseil national de la Femme travaille sur un projet de proposition de loi visant à sanctionner ces pratiques.

Doaa Khalifa (al-Ahram Hebdo n°706) consacre pour sa part un très intéressant
article à la situation des femmes en Haute-Egypte, où elle note que les traditions gardent un grand poids mais que les choses changent peu à peu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Masr - Egypte islamique & actuelle
commenter cet article

commentaires

Nefersylvie 19/04/2008 02:36

Tout d'abord, Kaaper, je viens te remercier pour ta fidélité sur mon blog, c'est très sympathique de ta part,même si j'y suis un peu moins ces temps-ci par baisse de moral, mais je vais reprendre du service!!
Mais surtout merci pour ton blog, c'est toujours un régal que de le parcourir. La diversité des sujets, leur intérêt et ta plume me plaisent énormément. En ce qui concerne la situation économique de l'Egypte, je pense surtotu aux plus démunis. Comme je l'ai mentionné en réponse à ton commentaire, je tenterai d'avoir des nouvelles de mes amis coptes qui sont actifs depuis des décennies au siège de l'association des amis de la Haute Egypte. Si nous pouvons lancer un appel d'aides, ou autres, avec notre seul moyen d'information : nos blogs, ce serait déjà pas mal de toucher des âmes sensibles à cette situtation, même si nous subissons tous une économie critique. Il fut une période où l'association me confiait des cartes postales magnifiques faites en Egypte et que je vendais.Maintenant, je ne peux plus m'en occuper, mais déjà d'en parler serait bien.Je contacterai l'association sur Paris aussi.Tenons-nous informer par mail.
Voici un monde moderne qui devient désolation pour seul but: le profit de certains, et depuis toujours, ce sont les pauvres qui en subissent les conséquences par le ventre.Alors que nous avons tout pour "être heureux",nous en avons oublié le principal dans l'aveuglement du pouvoir économique.Espérons que cela ne dure pas trop longtemps, car je finis par craindre le pire d'ici peu.
Bises à toi Kaaper, et sincèrement, Toulon/Vitrolles, ce n'est pas le bout du monde, j'apprécierai de faire ta connaissance, pour quitter le monde virtuel et avoir le plaisir de converser en direct avec une personne qui me ressemble beaucoup avec énormément de points communs, l'Histoire, l'Ecriture, l'Orient, la Sensibilité sur le monde qui nous entoure et la Bonne table!!!!!
Au plaisir, je te salue Kaaper
Bises
Nefersylvie

Kaaper Nefredkheperou 26/04/2008 09:45


Salâm, yâ Nefersylvie !
Désolé de te répondre si tard, mais je trouve enfin le temps de répondre aux commentaires. Ezzayek ? Mieux, j'espère.

Afwan ! Si le blog te fait passer de bons moments et que tu y trouves des choses qui t'intéressent, alors il remplit sa fonction. Tes compliments me touchent beaucoup, Allah yekhallîki. Et je
prends beaucoup de plaisir à parcourir ton blog et ton site.
Pour l'assoc', on se contacte en privé, d'accord, avec plaisir. Et tu as raison, nous sommes voisins : ce serait en effet très sympa de se rencontrer, boire un karkadé et fumer une shisha comme au
balad ;) .
Bossa kebîra, wa Hashofek ba3de, inshâ'a l-llah
Kaaper


Nefersylvie 26/03/2008 13:54

Kaaper,
Il m'a été rapporté que les coptes n'avaient pas le droit au divorce...
Féministe à ma juste valeur, si j'en avais les moyens, je tendrais la main aux égyptiennes répudiées et veuves dans une association qui leur donnerait valeur humaine... Même si Madame Moubarak est fort active, il reste tant à faire en Orient sur ce point...
Je te remercie d'avoir élargir l'info sur ton blog quant à la situation économique égyptienne.
Oui, en effet, nous avons beaucoup de points communs sur notre intérêt et notre amour pour l'Egypte!
Choukran!!
Amitiés,
Nefersylvie

Kaaper Nefredkheperou 29/03/2008 07:47


C'est justement ce qui pose problème : aux yeux du clergé copte, cet homme n'est pas divorcé, donc ne peut se remarier religieusement ; et en Egypte le mariage civil, chez les chrétiens autant que
chez les musulmans n'a pas aux yeux des Egyptiens la même valeur. En effet, la condition féminine en Egypte doit encore évoluer, mais les Egyptiennes se battent ; par contre, je crois que c'est aux
femmes musulmanes de trouver leur propre voie pour concilier leur culture et leur propre vision de la modernité, ce n'est pas à l'Occident de dicter des modèles, ce qui est très dangereux. Afwan,
j'essaie de montrer différentes facettes de l'Egypte, et de rappeler à ceux qui aiment ce pays que tout n'y est pas idyllique ; la situation actuelle est très préoccupante. Effectivement, nous
avons des points communs, Egyptiens de coeur. Amitiés, Kaaper


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives