Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 07:32

Les moyens dont disposent les services de police chargés de lutter contre le trafic d'oeuvres d'art et d'objets archéologiques sont souvent dérisoires. Et on a très largement fermé les yeux sur des pratiques plus que douteuses au nom du profit. Il semblerait qu'un changement soit en passe de s'opérer et que plusieurs pays aient décidé de renforcer leurs actions pour lutter contre les pillages et trafics, dans lesquels les musées eux-mêmes parfois se laissent prendre. Voici deux exemples puisés en Europe dans l'actualité récente.

Italie - Les autorités italiennes retrouvent une statue romaine d'un type rare : 

la police italienne a saisi dans un hangar à bateaux de la ville portuaire de Fiumicino, proche de l'aéroport, plus d'une douzaine d'oeuvres antiques ; l'enquête a mené vers un antiquaire de Rome, qui alimentait le marché international. Parmi ces oeuvres, des vases étrusques à figures rouges, mais surtout une tête de l'empereur Lucius Verus, dont les représentations sont rares et qui a donc une valeur scientifique. Une douzaine de personnes seraient impliquées dans ce trafic. Par ailleurs, les policiers italiens ont également saisi dans le cadre d'une autre affaire une tête de marbre de l'impératrice Faustine, épouse d'Antonin le Pieux ; ce portrait avait été volé en 1961 et finit par être acquis par un collectionneur américain, qui l'a restituée par le biais des autorités américaines quand il s'est aperçu qu'il s'agissait d'un objet volé. Du 24 avril au 19 juin sera organisée une exposition au château St-Ange rassemblant des oeuvres ainsi récupérées, dont les deux portraits impériaux. Ces dernières années, l'Italie a décidé de renforcer sa politique de lutte contre le marché international clandestin des oeuvres d'art et a obtenu d'excellents résultats, comme la restitution de nombreux objets par des collectionneurs et musées américains, dont le Metropolitan Museum of Art de New York et le musée Paul Getty.



Il est grand temps en effet de s'attaquer sérieusement au trafic international d'oeuvres d'art, sur lequel on a trop longtemps fermé les yeux ; il est à souhaiter que la même sévérité soit appliquée partout dans le monde où le patrimoine est sacrifié au culte de l'argent. Dans le même registre, les Etats-Unis se sont attaqués au problème du trafic d'objets archéologiques via Internet, procédant entre autres à l'arrestation d'un trafiquant qui vendait des objets pillés ou volés via le célèbre site d'enchères Ebay.

Espagne - La police espagnole a arrêté 20 personnes accusées de pillage de sites archéologiques dans un but commercial :
le 11 avril dernier, la police espagnole a opéré un coup de filet, arrêtant 20 personnes pratiquant des fouilles clandestines pour revendre les objets ainsi découverts, qui ont été saisis ( en majorité d'époque romaine, mais aussi des objets du Néolithique) . Ils opéraient avec des détecteurs de métaux et ont sévi dans toute  l'Espagne, en particulier à Calpe sur la côte méditerranéenne, et sur le site romain de Municipium Augusta Bibilis, près de Calatayud, dans le centre du pays. Il a fallu pas moins de trois fourgons pour transporter le matériel saisi, selon les informations transmises par les autorités espagnoles. On a ainsi retrouvé : des épées romaines, 12 000 monnaies, des haches de pierre et de métal, ainsi que plus de 10 000 vestiges paléontologiques.



Une occasion de rappeler que l'utilisation de détecteurs de métaux pour pratiquer des fouilles clandestines sur des sites archéologiques est non seulement condamnée par la loi et totalement irrespectueux de l'héritage commun, mais est également un désastre pour la science, car des objets privés de façon sauvage de leur contexte représentent une perte irréparable pour la connaissance scientifique. Les vrais amoureux de l'archéologie ne peuvent qu'être des ennemis farouches des fameuses "poêles à frire", comme on les appelle communément, et dont la vente devrait être tout simplement à mon humble avis interdite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons archéologiques
commenter cet article

commentaires

fardoise 24/04/2008 14:10

Le sujet intéresse peu, c'est pour cela que les pilleurs s'en donnent à cœur joie. J'ai évoqué ce problème, furtivement à propos des œuvres à "l'air libre" et surtout de l'Irak.

Kaaper Nefredkheperou 26/04/2008 09:55


C'est vrai que notre pays donne un enseignement quasiment nul au niveau de la notion de patrimoine, d'où le peu de conscience de beaucoup de nos concitoyens... En plus, l'imprégnation d'idées
véhiculées par le cinéma ou la tv (l'archéologie vue comme une vulgaire chasse au trésor) n'arrange pas les choses. Et il faut avouer qu'aussi bien les grands collectionneurs, les grandes galeries
et les musées eux-mêmes trempent souvent dans ce trafic juteux, d'où la frilosité des gouvernements à intervenir.

Concernant l'Iraq, c'est un véritable drame qui s'ajoute au drame humain. En plus, depuis peu, devant les accusations portées contre eux, les Américains s'ingénient à accuser les Iraqiens de piller
leur propre patrimoine archéologique, alors qu'il est prouvé que les troupes américaines ont participé à des pillages systématiques. En tout cas, il faut que j'aille voir ton article.

Amitiés, à bientôt, inshâ'a l-llah
Kaaper


soleil51:0010: 17/04/2008 16:29

Pour pas changer, je ne suis pas en avance ! !
Je pars au Caire pour quelques jours à compter du 20 Avril et durant cette période,
ce sera donc silence radio complet mais des articles sont programmés ! !
Mille et un bisous de la mer rouge !
@nne marie

Kaaper Nefredkheperou 18/04/2008 06:27


Et moi donc, ma chère Anne-Marie : j'ai de la lecture en perspective sur ton blog, il faudrait des journées de 48h00 ! lol ! Veinarde, tu vas au Caire : j'arriiiiiive !!! Tu salueras el-Qâhira ma
bien-aimée pour moi, stp ? Et tu nous ramèneras encore de belles photos ? Bon séjour en tout cas, ma soeur d'Egypte ! Moi, je pars tout à l'heure en Bourgogne pour le week-end, première expédition
là-bas : promis, je boirai un bon bourgogne à ta santé, ma belle ! Mille et deux bisous de Provence (chez nous, les bisous c'est toujours par deux, et puis comme ça je fais monter les enchères,
parce que j'adore les bious de la mer Rouge), et bises aussi à la famille ;)


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives