Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 15:15

Le 19 août 1245 se produit dans la capitale du Comté de Provence, Aix, un événement qui ne va pas être sans conséquences pour l'avenir de cet Etat encore indépendant : le comte Raymond Berenger IV 1, comte de Provence et de Forcalquier, meurt en laissant pour héritière sa fille Beatrix.




Statue représentant le comte Raymond Berenger IV dans l'église St-Jean de Malte d'Aix.
 

Une femme héritière ? C'est alors l'usage de la Provence : les femmes héritent au même titre que les hommes ; mais par mariage, elles apportent aussi une part ou la totalité d'une seigneurie, selon le contrat établi lors du mariage. De son mariage avec Beatrice de Savoie, Raymond Berenger IV n'eut que des filles :





Sceau de Marguerite de Provence, fille aînée du comte et épouse du roi de France. Par son mariage, elle a renoncé pour elle et son mari à ses droits sur la succession du Comté de Provence, afin de garantir l'indépendance de celui-ci, même si dès lors il entre plus encore sous influence française.
 

- Marguerite de Provence (1221-1295), mariée en 1234 à Louis IX, roi de France

- Eleonore de Provence (1223-1291), mariée en 1236 à Henri III, roi d'Angleterre

- Sancie de Provence (1228-1261), mariée en 1243 à Richard de Cornouailles, comte de Cornouailles et roi des Romains

- Beatrix (1231-1267).






Beatrix de Provence, comtesse de Provence et de Forcalquier, d'après une statue du XIIIe s. conservée à Marseille.
 

Les trois premières étant mariées, elles ne peuvent hériter du Comté, et c'est donc Beatrix qui devient comtesse de Provence et de Forcalquier. Par un jeu diplomatique complexe qui s'insère dans la politique européenne de Louis IX, elle épousera en 1246 le frère du roi de France, Charles. Ce dernier deviendra ainsi par ce mariage comte de Provence et de Forcalquier sous le nom de Charles Ier d'Anjou, fondant ce qu'on appelle la première dynastie angevine. Ce mariage est une première étape dans le rapprochement entre la Provence, toujours indépendante mais désormais gouvernée par des princes français, et la France ; l'ultime étape sera la réunion de la Provence à la France à la mort du dernier comte de la dynastie angevine, à la fin du XVe s.






Blason de la Provence inspiré de celui des comtes de Barcelone ; c'est ce qu'on appelle le "blason vieux", qui sera remplacé au XVIe s. par le blason moderne fleurdelysé, mais est toujours en usage en Provence. Il est ressenti par les Provençaux comme le véritable symbole de leur identité.
 


Nous reviendrons ultérieurement sur la figure importante qu'est Raymond Berenger IV, dernier comte catalan de Provence. Ses réalisations sont nombreuses : c'est lui qui fixe définitivement la capitale comtale à Aix, ramène le calme dans une Provence où la situation politique est tendue et complexe, crée les armoiries de Provence inspirées de celle de Catalogne, fonde dans les Alpes la ville de Barcelonnette, développe la ville de Martigues et fait construire à Aix l'église St-Jean-de-Malte, premier édifice gothique de la région.







L'église St-Jean de Malte à Aix, première église de style gothique dans une Provence attachée au style roman ; dans les chapelles latérales se trouvaient traditionnellement les tombeaux des comtes de Provence.  

 

1- On l'appelle parfois Raymond Berenger V de Provence ; cela vient de ce qu'au XIIe s. Raymond Berenger IV de Barcelone avait exercé la régence durant la minorité du comte de Provence Raymond Berenger II, entraînant une confusion dans l'ordre dynastique.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons historiques
commenter cet article

commentaires

Catlyna 20/08/2008 19:41

Sur le sujet, il existe un roman historique de Patrick de Carolis sur le devenir des filles de Raymond Berenger.
J'ai beaucoup aimé, personnellement.

Kaaper Nefredkheperou 01/09/2008 08:05


Je dois avouer humblement que je ne le connais pas. As-tu les références de ce livre ?


CARAMBAOLE 19/08/2008 18:46

l'histoire de france ,un méandre de d'intrigues ,j'adore

Kaaper Nefredkheperou 01/09/2008 08:11


Effectivement, l'histoire se construit aussi avec des intrigues. La stratégie de Louis IX en matière de mariages politiques a été assez efficace - plus efficace que sa désastreuse croisade en
Egypte... Je sais, je suis méchant ;)


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives