Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 18:31

Lors d'un voyage en Egypte, difficile d'échapper aux achats dans les boutiques et surtout les marchés ; nous parlerons de l'aspect pratique et des conseils dans un article spécifique, mais pour aujourd'hui nous allons voir quelques expressions en arabe dialectal égyptien qui peuvent être utiles dans les échanges. Il est toujours apprécié, là encore, que vous fassiez l'effort de parler un peu arabe ; parfois, le marchand sera même très surpris, car peu d'Européens ont cette démarche. Même si vous ne connaissez que quelques mots et  si votre prononciation n'est pas excellente, vous verrez, ce sera souvent l'occasion d'avoir un rapport différent avec les marchands égyptiens. En particulier si vous vous éloignez, comme c'est toujours préférable, de la partie la plus touristique du sûq.

 

 

En arabe, le marché se dit es-sûq, transposé en général " soukh " étant donné que le son guttural correspondant  au qâf ( ق ) arabe n'a pas d'équivalent dans les langues occidentales. Le marchand se dit et-tâger.

 

 

Evidemment, le préalable est l'argent, en tant que monnaie  el-fulûs 1 en arabe ( à l'origine pluriel de el-fals, monnaie médiévale de métal non précieux ) :

el-ginêh 2 = la livre égyptienne

el-qirsh / el-qersh  / el-qersh = la piastre ( en général, vous aurez peu à en utiliser )

el-fakka = la petite monnaie, la monnaie qu'on rend

âsef / âsefa, ma-3andîsh  fakka = désolé(e), je n'ai pas de monnaie

 

 

 

 

 

 

Pour héler quelqu'un de façon neutre tout en étant poli, on employera l'expression :

 

law samaHt ( à un homme )

law samaHti ( à une femme )

law samaHtu ( à plusieurs personnes )

 

Cette expression peut être traduite par " s'il te plaît ", et peut être utilisée dans toute situation où on veut appeler quelqu'un, attirer son attention, comme un garçon de café, etc. Mais pour la formule de politesse correspondant à " s'il te plaît ", on utlisera plutôt :

 

men faDlak 4 ( à un homme )

men faDlek / fadlik ( à une femme )

men faDliku / fadlikum ( à plusieurs personnes )

 

 

 

 

 

 

Kâm ? signifie dans son sens commun " combien ?  "

ex. 3âyez 5  kâm ? = tu en veux combien ?

 

 

be-kâm ? signifie littéralement " à combien ? ", c'est-à-dire dans le contexte qui nous intéresse " à quel prix ?6

ex. be-kâm el-gallabeyya di 7 ? = Combien cette gallabeyya ?

réponse : be (...) ginê = (...) livres égyptiennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3âyez tâni, men faDlak = j'en veux un(e) autre, s'il te plaît

A la question :

3âyez tâni ? = tu en veux un(e) autre ?

on répondra :

aywa, men faDlik = oui, s'il te plaît

lâ, shokran = non, merci

lâ, khalâs = non, c'est tout

 

 

rekhîs = bon marché, pas cher

ghâli = cher, coûteux

ghâli 'awy 7  ! = c'est très cher ! ( sous-entendu trop cher )

 

shoof ! ( masc. ) / shoofi ! ( fém. )  = regarde !

momken ashoof ? = je peux voir / regarder ( littéralement : " possible de regarder ? " )

 

 

Il vous faudra aussi bien sûr quelques expressions pour savoir refuser gentiment, car vous serez souvent sollicité :

 

ma-feesh 9  fulûs = ( je n'ai ) pas d'argent ( littéralement " il n'y a pas d'argent " )

ma-3andîsh fulûs = je n'ai pas d'argent

lâ, shokran = non merci

bashoof bass = je regarde seulement ( sous-entendu : je n'ai pas l'intention d'acheter pour l'instant )

lâ 3âyez Hâga, shokran = je ne veux rien, merci

 

vous pouvez toujours tenter :

ana mesh sâyeH ( masc. ) / sâyHa ( fém. ) = je ne suis pas un(e) touriste

mais vous avez peu de chance d'être cru... Vous me direz, on ne vous croira pas plus quand vous direz " mafeesh fulûs ", mais bon !

 

 

Je vous déconseille de vous lancer à parler chiffres en arabe avant de bien les maîtriser ; ce n'est pas que ce soit très compliqué, mais il faut les retenir. Je vous les indiquerai quand même pour info, ou vous lancer à les apprendre, dans les pages consacrées à l'arabe égyptien.

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes et remarques :

 

1- Prononcé " f(u)lûs ", le premier -u bref étant souvent très bref ou omis à l'oral en langage courant.

2- Ginêh : pour la petite histoire, ce terme vient d'une ancienne monnaie anglaise, la guinée ; mais si vous parlez en anglais, ou regardez la face en caractères latins des billets, on dit " Egyptian pound  ", donc livre... Qirsh est le nom arabe d'une monnaie introduite au Mashreq par les Ottomans, appelée " kuruş " en turc.

3- De el-faDl = la faveur. 

4- ma- + verbe + suffixe -sh est une des formes de la négation en dialectal égyptien ; l'autre forme est mesh ( en dialecte cairote ) / mosh, comme dans une grande partie des dialectes du Mashreq . Vous trouverez les explications sur la négation dans les pages consacrées aux notions de grammaire. 3and est une façon d'exprimer la notion d'avoir, posséder, mais ce n'est pas un verbe en arabe égyptien ; cela aussi vous sera expliqué dans les pages de grammaire.

5- 3âyez  ( 3âwez en dialecte de Haute-Egypte  ) exprime la notion de vouloir, mais ce n'est pas non plus un verbe ; là encore, voir les notions de grammaire.

6- be- est utilisé comme un préfixe qui est à l'écrit collé au mot, d'où le fait qu'on transcrive en l'attachant au mot par un tiret.

7- Le démonstratif ( masc. da , fém. di , plur. dôl ) se place après le nom.

Par ex. el-gamal da = ce dromadaire ;  es-sana di = cette année ; el-falâyek dôl = ces felouques

8- 'awy / qawy signifie en tant qu'adverbe " fort, très ".

9- Feeh = il y a  / ma-feesh = il n'y a pas.

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Egypte pratique
commenter cet article

commentaires

soleil51:0010: 27/11/2008 13:20

Super tu as juste oublié: MICH MOUMKEM une fois qu'il t'a donné le prix ! ! lol ! ! !
Bisous du jeudi

Kaaper Nefredkheperou 30/11/2008 12:36



Excellent, yâ ukhty, lol ! Effectivement, mesh momken peut être utile... 


Gros gros bisous de Provence, Kaaperek


NB : vous noterez qu'Anne-Marie a transcrit la négation "mish" ; cela vient du fait que selon les variantes dialectales, on prononce "mosh" / "mesh" ou "mish" - souvenez-vous, -i bref et -e bref
sont très proches en égyptien, par exemple l'article défini (en arabe littéral "al" ) se prononce en égyptien "el" ou "il".



Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives