Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2009 2 07 /04 /avril /2009 16:00




Dimanche dernier, un beau soleil étant enfin là et le printemps nous poussant à sortir profiter de ses rayons, mon amie Isa et moi avons décidé d'aller nous promener dans la campagne toulonnaise. Fini le bord de mer, trop de monde dès qu'il fait beau... Comme elle ne connaissait pas encore cet endroit, j'avais très envie depuis longtemps de partager avec elle le paysage magnifique qu'offre le lac du Revest. Niché entre les montagnes, au pied du mont Caumes et à l'arrière du Faron, ce lac de retenue fait partie des endroits magiques où on peut se poser un instant et se ressourcer. Nous n'avons pas eu le courage d'aller jusqu'au gouffre du Ragas. Nous nous sommes simplement  assis sur le tronc d'un grand pin abattu par une récente tempête et avons pu goûter un moment de quiétude. Quiétude partagée par les autres promeneurs inconnus ; loin de l'éternelle course quotidienne, en un dimanche comme celui-là, dans cette nature où il fait bon s'immerger pour un moment, on se dit bonjour même si on ne se connaît pas, on esquisse un sourire, parfois on échange quelques mots ou une galéjade...


Le vert tendre des jeunes feuilles se mêle à celui plus sombre des pins, à la blancheur éclatante des calcaires à la faveur de ce soleil radieux. Certains arbres ont les pieds dans l'eau, une eau pure sur laquelle flotte par endroits la poudre jaune des pollens de pin qui en cette saison couvre tout, même en ville. Perché sur son promontoire, le pittoresque village du Revest, avec sa médiévale tour " sarrasine ", se reflète paisiblement dans le lac. On aperçoit même au loin l'ancien pigeonnier seigneurial restauré - l'un des derniers des environs.


Le même endroit du lac en mars 2007 : les eaux étaient alors nettement plus basses, dévoilant les vieilles restanques englouties... Quand je vous dis que cette année il n'a pas arrêté de pleuvoir, qu'on se croirait dans le " grand nord " !


Cette année, le lac est plein à ras bord ; on est même obligé de déverser le surplus, c'est dire. Car il ne s'agit pas d'un lac naturel. C'est le lac de retenue d'un barrage construit en 1912 à la source du Las pour alimenter en eau la ville de Toulon, qui souffrait régulièrement de pénurie en saison estivale. Le Las, dont nous avions parlé dans un précédent article, jaillit ici de la montagne par le gouffre du Ragas, venu des entrailles du plateau calcaire. On dit que dans l'Antiquité, le lieu était sacré, comme la source de St-Antoine située plus bas dans la vallée. Déjà les anciens, depuis des siècles, avaient capté une partie de son eau pour alimenter le béal, canal d'irrigation utilisé également par les moulins de la vallée du Las ; quand par grande sécheresse le lac est presque à sec, on voit d'ailleurs encore le vieux béal aujourd'hui englouti... Je souris en pensant que le lac du Revest est en fin de compte notre " nilomètre " toulonnais : s'il est plein au printemps, pas de problèmes de sécheresse, et il faut dire que cette année nous en avons eu, de l'eau !


La date de construction, inscrite fièrement sur le vieux mur du barrage, dernier avatar du destin du Las... 


Vide grenier dans le village. Trop de monde, contraste trop brutal après la quiétude du lac. Nous reviendrons une autre fois nous promener dans les ruelles. Et de toute façon nous reviendrons pour une visite à la chapelle copte égyptienne. Nous prenons quand même le temps d'aller admirer l'église St-Christophe, où se trouvent quelques belles toiles restaurées du XVIIe s. et des sculptures en bois doré et polychrome - Isa est doreuse ornemaniste... Et nous redescendons vers Toulon, heureux de cette petite escapade ; parfois il ne faut pas aller bien loin pour s'évader, pour vivre entre amis un moment paisible qui fait tout oublier.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons en Images
commenter cet article

commentaires

gene 07/04/2009 21:32

très joli endroit

Kaaper Nefredkheperou 12/04/2009 11:33


Oui, vraiment, et un grand contraste avec la côte. Je suis certain qu'il inspirerait en peinture.
Amitiés de Provence,
Kaaper


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives