Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 08:00

Au cours d'une promenade dans Toulon, j'ai découvert dans l'entrée presque intacte de cet immeuble daté de 1909-1910 un superbe sol de carreaux de ciment de style Art Nouveau. Comme c'est le plus souvent le cas, les carreaux sont disposés de façon à former un décor en tapis : une frise, bordée de petits carreaux à motif géométrique, entoure le décor central où alternent carreaux ornés et carreaux unis disposés en losanges. On retouve les motifs floraux et les courbes végétales caractéristiques du style Art Nouveau. Ici, l'association des couleurs est particulièrement harmonieuse.


Tout comme dans les rues je vous invitais à lever les yeux vers le sommet des façades, dans les intérieurs je vous invite à ne pas manquer d'observer les décors de sol. Les carreaux de ciment, nous n'y faisons souvent plus attention ; pourtant ils ont marqué toute une époque et certains présentent de magnifiques compositions. La technique de fabrication des carreaux de ciment est apparue vers le milieu du XIXe s. , mais le véritable engouemment généralise leur emploi à partir des années 1880. Ils sont essentiellement fabriqués dans le sud-est, notamment dans la région de Marseille. Ils servent dès lors à réaliser avant tout des décors de sols dont on retrouve aujourd'hui encore de superbes exemples ; on pouvait aussi les utiliser pour des décors muraux.

Magnifique sol de carreaux de ciment de la fin du XIXe s. dans l'entrée d'un immeuble du quartier de la gare à Toulon. On peut voir ici la vigueur préservée des coloris, un siècle plus tard, et la variété des motifs et des formes possibles. L'association des coloris, dans cet immeuble que nous retrouverons pour son exceptionnel décor mural à la grecque antique, est plus audacieuse que dans l'exemple précédent.


Les carreaux étaient teintés dans la masse avec des pigments divers en fonction de leur qualité, les plus soignés étant réalisés avec des sables de silice, de la poudre de marbre, etc. Les motifs réalisés à la main présentent  de ce fait de légères irrégularités ou différences quand on les observe en détail, ce qui rend sensible la main de celui qui les a peints. Au final, les carreaux ont un aspect satiné et sont extrêmement résistants ; leurs couleurs résistent très bien au temps.


Sol de carreaux de ciment dans l'église St-Laurent d'Ollioules, datant des années 1890. Dans cet exemple, les carreaux adoptent la forme hexagonale des tomettes provençales. Les motifs géométriques en trompe-l'oeil permettent de donner de la profondeur à l'ensemble. La sobriété des couleurs s'adapte à la vocation de l'édifice.


Ils ont été très en vogue de la fin du XIXe s. aux années 1950, s'adaptant aux styles et modes successifs. Sacrifiés durant la période de grande sévérité décorative de la seconde moitié du XXe s., malheureusement souvent alors détruits ou endommagés, ils font aujourd'hui leur retour comme d'autres éléments décoratifs. Des entreprises, dont certaines ont survécu à l'époque d'appauvrissement du décor intérieur, reproduisent des modèles anciens, surtout utilisés pour la restauration, mais réalisent aussi des créations avec une gamme de couleurs plus étendue.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons architecturaux
commenter cet article

commentaires

Taidh 14/10/2009 12:36


Je n'avais pas mon appareil photo, mais j'ai vu des carreaux de ciment à Tübingen, rien d'extraordinaire mais si j'ai le temps j'irai les prendre en photo.

Ma soeur à choisi les Azulejos comme thème pour son roal de master en histoire de l'art et je confirme qu'ils sont très beaux.

Concernant l'Art Nouveau c'est un art avec lequel on se sent bien. Je pourrais vivre sans problème dans une maison de ce style. D'ailleurs Bruxelles m'a plu pour cela.

Taidh


gene 05/10/2009 23:42


la bibiothèque de Chalabre est dans un ancien établissement de bains publics qui est de style art nouveau. j'adore les carreaux de ciment mais c'est très cher. j'aime aussi les azurelos qui ont de
très belles couleurs . j'espère pouvoir en mettre quelques uns dans ma cuisine quand on la finira ! bonne nuit


Kaaper Nefredkheperou 14/10/2009 10:13



Il est vrai que les carreaux de ciment sont devenus très chers, alors qu'à l'origine ils étaient une alternative moins coûteuse que les sols en marbres polychromes. Azulejos et zelliges sont
également de très beaux décors, je suis bien d'accord.
Je vous souhaite de réaliser prochainement votre décor de cuisine ;)
Bonne journée,
Kaaper



Taidh 05/10/2009 16:07


Très beaux exemplaires, en particulier le dernier à la modernité étonnante. On en trouve dans presque toutes les grandes villes d'Europe occidentale et Dublin n'en est pas dépourvues, tant sur le
seuil, des immeubles que dans les églises (mais dans les églises ils sont plus anciens, l'exemple le plus renommé est le par terre de la St Patrick Church).
L'Art Nouveau est le style d'architecture que je préfère, aussi je suis toujours à l'affût de ces carreaux. Mon ancien lycée possèdait de tels carreaux et cela a certainement parler en faveur de
mon choix pour cet établissement
Merci pour les détails sur la réalisation de ces décorations.

Bonne journée,
Taidh


Kaaper Nefredkheperou 14/10/2009 09:54


Effectivement, ils se sont répandus dans toute l'Europe, en particulier grâce aux catalogues qui permettaient de choisir un motif et de commander les carreaux. Il est vrai que le pavement de
St-Patrick de Dublin est magnifique ; c'est un très bon exemple de décor de style d'inspiration médiévale d'époque victorienne.

J'aime beaucoup l'Art Nouveau moi aussi, en particulier sa capacité de créer un vocabulaire décoratif à l'extraordinaire richesse.

Bonne journée,
Kaaper 


Peyrelongue Francine 05/10/2009 12:09


Bonjour
Depuis quelques temps je viens lire vos articles. Je n'ai pas encore visiter tout votre blog mais je compte bien le faire, car il est interessant.
Ces carrelages sont magnifiques. A Bayonne, dans certaines entrées d'immeubles, les carrelages représentent des croix gamées.
A l'origine, ces croix signifiaient tout autre chose. Je vais essayer de retrouver car je ne me souviens plus.
A bientôt
Francine


Kaaper Nefredkheperou 14/10/2009 09:40


Bonjour, chère Francine,
Heureux que les Horizons vous plaisent.

Le svastika est un symbole très ancien (les plus anciens exemples remontent semble-t-il au Néolithique) et présent dans de nombreuses cultures à travers le monde. Il est un symbole religieux dans
l'hindouisme et le bouddhisme aujourd'hui encore. Sa principale interprétation est un symbolisme solaire (les bras représentent la course du soleil), mais il peut être aussi (dans le bouddhisme et
l'hindouisme par exemple) le symbole des cycles successifs. Le nom de "croix gammée" vient de ce que les bras rappellent la lettre grecque gamma. Malheureusement, les nazis ayant pris ce motif
comme symbole "aryen", il a aujourd'hui en Occident une connotation qui a totalement éclipsé son sens originel.

Comme on peut le voir sur l'exemple de carreaux de ciment de la fin du XIXe s. très coloré dans l'article, les motifs reprenaient à cette époque souvent des motifs empruntés à différentes
civilisations et époques : dans cet exemple, on trouve ainsi des motifs inspirés de la Grèce antique, de l'art arabe, de l'art médiéval d'Occident, etc. Ce doit être étonnant de voir des pavements
ornés de svastikas ; cela peut s'expliquer par le goût "exotique" de ce motif d'origine orientale au XIXe s. et au début du XXe s.

A bientôt,
Amitiés,
Kaaper


Corinne 05/10/2009 11:11


Kalimèra Kaaper!!
Quel merveilleux souvenir!! chez mes grands-parents , toute la maison était carrelée comme ça: chaque pièce son décor, c'est vrai que c'était splendide!! je m'en souviens très bien parceque petite
avec ma soeur on jouait beaucoup assises parterre.....
Ca revient à la mode: ces carreaux se vendent très chers quand ils sont d'époque.
Polla filia!!

Corinne


Kaaper Nefredkheperou 14/10/2009 09:16


Kalimèra, Corinne !
Tu as raison, ça évoque aussi souvent des souvenirs. Il y a un nouvel engouement pour ces carreaux de ciment et c'est vrai qu'ils se vendent très chers, surtout les anciens récupérés dans des
démolitions. D'ailleurs, un conseil pour nos lecteurs : si vous faites faire des travaux dans une maison ancienne et que vous souhaitez changer les sols, ne laissez pas l'entrepreneur emporter vos
carreaux anciens (ici on dit des "mallons") ; c'est assez fréquent, je l'ai souvent vu faire dans les maisons de village...
Polla filia !
Kaaper


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives