Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2010 3 21 /04 /avril /2010 16:38

archeo-islam-egypt.png

 

 

Des monnaies abbassides dans un monastère du Fayyoum : Une mission archéologique du Centre Polonais d'Archéologie Méditerranéenne de l'Université de Varsovie1 a découvert lors de fouilles dans le monastère de Deir Malak Gubrail2 à Naqlun3, dans le Fayyoum, une poterie ornée du type de celles fabriquées à Assouan, et contenant des monnaies islamiques : 18 monnaies d'or et 62 fragments de monnaies, le tout datant de l'époque abbasside. Sous les vestiges calcinés d'un mur effondré, l'équipe a aussi découvert un lustre et lampe à huile bien conservée, tous deux en bronze. Ces trouvailles ont été faites dans une pièce qui semble avoir été abandonnée à la hâte lors d'un incendie. L'ensemble monastique de Naqlun a été construit au début du VIe s. ; la zone fouillée lors de cette campagne remonte quant à elle au VIIe s. et a été détruite par un grand incendie au VIIIe ou au début du IXe s.



Notes : 


1- Cette équipe polonaise est présente sur le site depuis 1986 et y a fait de nombreuses découvertes. Vous pourrez en apprendre plus et voir des photos du complexe monastique et des découvertes antérieures sur le très intéressant  site du centre ( en polonais mais aussi, je vous rassure, en anglais ).

2- Monastère de l'Archange Gabriel, aussi appelé Deir el-Khashaba, ou encore Nekloni dans les textes coptes. Ce fut au VIIe s. l'un des plus importants monastères du Fayyoum, comptant jusqu'à 120 ermites et 200 laïcs. L'ensemble monastique s'étend sur près de 4 km2 et comprend 89 ermitages identifiés à ce jour.

3- Il est situé sur un plateau au pied du Gebel Naqlun, au sud-est du Fayyoum, près du canal de Bahr el-Gharak.




De nouvelles découvertes pour les fouilles de l'enceinte médiévale du Caire : Dans la zone du Caire islamique, une mission française de l'IFAO, qui travaille depuis 10 ans sur l'enceinte du Caire médiéval, a découvert à Darassa1 une imposante tour quandrangulaire formée de briques de 40cm de long. Cette tour mesurait 14m du nord au sud et 8m d'est en ouest ; elle est conservée jusqu'à une hauteur de 4m. Elle était reliée à une muraille, elle aussi en brique, de 3,7m d'épaisseur et conservée sur 15m de long et 2m de haut. La face externe de ce mur est bien conservée et a même conservé son enduit de terre jaune. Les fouilles menées en 2004-2005 à Bab el-Tawfiq2 permettent d'affirmer que ce mur et cette tour appartiennent aux fortifications érigées par le vizir Badr el-Gamali 3 , car une autre portion de la même muraille de brique est contiguë à cette porte monumentale et est précisément datée de 1087-1091 par une inscription découverte in situ. Les fouilles s'étendent à présent sur près de 2,5km de l'enceinte est du Caire islamique, depuis Borg el-Zafar au nord à Bab el-Wazir au sud ; les études se concentrent sur l'évolution du système défensif entre la fin du Xe s. et la fin du XIIe s. Le mur défensif en pierre de Salah ed-Din a été construit entre 1173 et 1177, comme le montre une inscription sur une des portes découvertes par les travaux de la Fondation Aga Khan. Les Ayyoubides ont conservé les anciennes fortifications fatimides, dont cette ancienne muraille ; cette dernière sera par la suite détruite lors de l'extension urbaine à l'époque mamlouk. L'espace compris entre les deux enceintes identifié par les fouilles de Darassa, Bab el-Tawfiq, Bab el-Gedid et près de Borg el-Zafar servait de zone de circulation pour les troupes. Depuis 2007, la mission française a mené des fouilles entre Borg el-Zafar et Bab el-Gedid, et y a découvert le même mur de brique fatimide sur 50m de long, avec quatre tours carrées. Ces fouilles vont se poursuivre et le SCA projette, avec l'aide de la Fondation Aga Khan, d'en faire un parc archéologique qui pourra être visité ; cela permettra de voir les deux enceintes du Caire médiéval : le mur en brique du vizir Badr el-Gamali du XIe s. et les fortifications de Salah ed-Din du XIIe s. 

 

 

Notes :


1- A l'origine, en 2001, il s'agissait de fouilles de sauvetage, qui ont conduit à de formidables découvertes, sur le site d'un parking. Vous pourrez trouver des informations sur cette mission sur l'excellent site de l'IFAO, avec des photos.

2- Voir à ce sujet l'article disponible sur le site du Ministère français des Affaires Etrangères, avec des photos de ces fouilles.

3- Badr el-Gamali était un mamlouk d'origine arménienne qui fut envoyé par le calife al-Mustansir pour rétablir la situation en Egypte en 1074 ; devant son succès, le calife l'éleva au rang de vizir.


 

 

( sources de l'ensemble : article de Nevine el-Aref in al-Ahram Weekly n° 981, 14-20 janvier 2010, dans lequel vous pourrez voir des photos de ces dernières découvertes )  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons archéologiques
commenter cet article

commentaires

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives