Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 08:00



Pour nos Horizons musicaux du week-end, une bonne nouvelle. Les fans peuvent se réjouir : Kâzem es-Sâher1, sans conteste le plus célèbre chanteur iraqien2, vient juste de sortir un nouvel album joliment intitulé " er-rasm be-l-kalemât " 3. Comme toujours avec Kâzem, un excellent album qui mêle harmonieusement musique khalîji4 et influences extérieures, chansons douces et plus rythmées, offrant diverses ambiances très agréables. Parmi mes chansons préférées dans ce nouvel album, " 600 bôsa " ( dont vous trouverez ci-dessous les paroles ), la non moins excellente " Wên el-bâb " au son typiquement khalîji5 ; " el-mahkama " en duo avec l'Egyptienne Asmâ el-Menawer, très bonne adaptation actuelle de la tradition classique du chant arabe ; " Nemt w Halemt " une très belle chanson douce ; ainsi que " Eskot " et la chanson titre " er-rasm be-l-kalemât " - je sais, je cite presque tout l'album...



Un mot au passage sur Kâzem. Ce chanteur iraqien, de son vrai nom Kâzem Jabbar Ibrâhîm, est né à Mosul (ar.  الموصل , al-Mawsil ), dans le nord de l'Iraq, mais c'est à Baghdad qu'il a grandi . Il manifeste très tôt un goût pour la musique6, jouant de la guitare et du oud, et pour l'écriture7 ; c'est d'ailleurs lui qui compose et écrit les textes de nombre de ses chansons, quand il ne collabore pas avec de grands poètes ou musiciens. C'est en 1987 que débute sa carrière avec la chanson " ladghat el-Hayya " 8 , qui sera un grand succès même si certains lui reprochent alors certains passages des paroles et de faire du sha3bi9. Dès lors, sa renommée dépasse très largement les frontières de son pays et du monde arabe. Quand éclate la première guerre du Golfe, Kâzem doit partir pour le Liban, avant de s'installer au Caire où sont enregistrés la plupart de ses albums. Kâzem est un homme et un artiste qui n'hésite pas à s'engager, en particulier pour la paix, et à établir des passerelles entre les cultures et entre les genres musicaux, étant tout à la fois capable de maîtriser le chant arabe classique et le sha3bi.

Voici les paroles de ma chanson favorite sur ce dernier album, qui sera comme toujours l'occasion d'aborder quelques questions de langue arabe. Le texte est en dialecte iraqi, vous pourrez entendre la différence avec les dialectes égyptien ou libanais. La vidéo n'est pas excellente, mais au moins vous pourrez entendre la chanson.

 

 


 

 

 



600 bôsa

yally dalâlak zâyd ... we yây leyshe m3âned x2

heyya settmiyat bôsa ... koll shy minnak râyed

x2


maHtâj emshy sen(e)teen ... men el-Hâjib le-l-3ayn

yâ Hobby mâkhedny waneet ... we n-nâs yel galbak bârid


yally dalâlak zâyd ... w yây leyshe m3âned

heyya settmiyat bôsa ... koll shy minnak râyed


sett el-Hasen maHlahâ ... rûHy temshy warâhâ

min Haqhâ law tetbâhâ ... Halwa we najemhâ Sâ3ed


yally dalâlak zâyd ... w yây leyshe m3âned

heyya settmiyat bôsa ... koll shy minnak râyed


(i)btesem kâs el-hawa min Teyyib nafsak

akû gheyrak Halû bass makû nafsak x2

areedak yâ Habeeby t(e)bûs nafsak x2

basse b(e)dâkhilak tenwiya liyya


( paroles : Kâzem es-Sa3dy ; musique : Kâzem es-Sâher ; arrangements : Hosam Kamel )


600 ( ستمية ) se dit en égyptien suttumeya quand il est isolé et suttumeyat ou suttumît quand il est placé devant l'objet compté. 
Nous voyons ici une particularité grammaticale de l'arabe, sur laquelle nous reviendrons à l'occasion en évoquant chiffres et nombres en arabe : quand le nombre placé devant l'objet compté se termine par une unité, ce dernier prend le pluriel ; mais quand le nombre ne se termine pas par une unité, l'objet compté prend le singulier, ce qui est le cas ici :
bôsa ( baiser, bise ) est au singulier > 600 bôsa et non 600 bôsât.
  

On peut remarquer dans ce texte quelques particularités dialectales dans la prononciation ( l'écriture, elle, reste la même ) :
- le qâf ( ق ) se prononce dans certains dialectes ( ici en iraqien, mais aussi souvent en libanais et dans certains parlers égyptiens ) -g : par exemple dans cette chanson  قلبك   ( ton coeur ) se prononce galbak et non qalbak comme en arabe littéral, ou 'albak comme en dialectal égyptien.
- le jîmج ) se prononce ici -dj, comme c'est le cas dans de nombreux dialectes, et non -j comme en arabe littéral ou -g en dialectal égyptien.





600 bôsa, donc, à toutes et tous pour ce week-end, avec le nouvel album de Kâzem, avec une pensée toute particulière pour mon amie Anne-Marie qui est une inconditionnelle de ce chanteur.




Notes :

1- Il existe de multiples habitudes de translittération de son nom, en arabe كاظم الساهر : Kadim el-Sahir, Kathem al Sahir, Kazem el Saher, Kazim al Sahir, etc. Comme toujours, je préfère opter pour la translittération standard de l'arabe. Le ظ arabe est un son -z ou -d emphatique en fonction des différents dialectes et n'a pas d'équivalent dans les langues européennes, ce qui explique ces variations.
2- Avec plus de 30 millions d'albums vendus à travers le monde !
3- er-rasm = le dessin, le tableau ; be-l-kalemât = avec les paroles.
4- En arabe, al-khalîjالخليج )  signifie " le Golfe " et sert comme dans les langues occidentales à désigner les pays de la péninsule arabique, l'Iraq, etc. Khalîji est l'adjectif correspondant au masculin.
5- La musique de cette région se distingue en particulier par des rythmes spécifiques, que vous reconnaîtrez rapidement par rapport à celles d'Egypte ou du Liban.
6- On dit dans ses biographies qu'il a vendu encore enfant sa bicyclette pour acheter son premier instrument de musique. Il a plus tard étudié à l'Académie de Musique de Baghdad.
7- Il écrit sa première chanson à l'âge de 10 ans et se passionne déjà pour la poésie.
8- " la morsure du serpent ".
9- Sha3bi ( شعبي ), qui signifie " populaire " en arabe, correspond à ce qu'on appelle en Occident la musique " pop ". On a demandé à l'époque à Kâzem de changer certaines paroles de sa chanson, mais il s'y est refusé.
10- Mais vous pourrez découvrir l'album et cette chanson sur le site égyptien
Nogomi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Musiques des Horizons
commenter cet article

commentaires

ahhotep 25/10/2009 18:37


génial


@nne marie 24/10/2009 21:18


J'adooore ! !
Mais cela n'est pas un secret ! ! lol ! !
Bisous du soir
@nne mar♪e


Peyrelongue Francine 24/10/2009 19:31


Bonjour Kaaper,
Je connaissais ce chanteur car j'ai eu l'occasion de le voir et l'entendre sur le blog d'Anne Marie. Il est très agréable à écouter, mais aussi à regarder ....
Je suis contente car je ne recevais plus tes newsletters depuis quelques temps. Tout va bien, c'est reparti.
A bientôt
Francine


gene 24/10/2009 13:01


vos horizons musicaux sont une découverte ,mais je ne comprends pas l'arabe, et je pense que les paroles doivent aussi être intéressantes! Qu'est ce qu'un oud? bonne journée


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives