Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2014 1 07 /07 /juillet /2014 06:38

Commençons la semaine avec nos Horizons musicaux...


La musique... Elle est un des liens qui me rattachent à cette Egypte que j'ai découverte en janvier 2004... Je mets le CD dans le lecteur, ou j'allume l'ordinateur, et je suis à nouveau sur les rives du Nil...


Mon ami Hassan, un Egyptien de Luqsor,  m'a gravé deux CD de musique égyptienne que j'avais entendue pendant mon séjour. Il m'a fait un mélange spécial de ce qui s'écoutait à ce moment-là dans le pays. Depuis, j'en ai acquis d'autres, je me délecte de musique égyptienne, mais aussi libanaise, syrienne... Je fais brûler un peu d'encens ramené du soukh d'Aswan (j'en ai acheté 700 g pour lesquels j'ai marchandé âprement, pour finir en grande conversation avec le patron de la boutique...), je prépare un peu de karkadé , je cède parfois à la tentation orientaliste en mettant une gallabeyah, et ça y est, je repars pour l'Egypte...


Amr, notre guide de 2004 avec lequel j'avais sympathisé du fait que j'étais guide moi aussi en France, m'a dit un jour :" Toi, tu reviendras, Inch Allah, c'est sûr ! Tu es trop amoureux de l'Egypte ! " Inch Allah, si Dieu le veut, je reviendrai le plus vite possible... Le voyage est programmé, sans date précise, en fonction des finances ; mais il aura lieu dès que possible. Et il a eu lieu à nouveau en 2006. Pour le prochain, il faudra attendre encore longtemps, je le crains...


Au son de la musique, je vois défiler sous mes yeux les paysages grandioses, ces contrastes magnifiques entre la vallée fertile et la majesté du désert, la diversité des couleurs saturées de lumière... Les sites impressionnants que j'avais toujours rêvé de voir un jour et que je pensais ne jamais connaître que dans les livres... Des pyramides de Gizeh à la magie d'Abu Simbel ; Karnak et le choc absolu, l'émotion magistrale ;  les tombeaux de la Vallée des Rois et de la Vallée des Reines, le petit temple ptolémaïque d'Esna, Kom Ombo et Edfou, Elephantine et Philae...  Bien entendu, l'Orient aussi, cet Orient qui me fascine depuis toujours ; les merveilles architecturales du Caire musulman et copte, le foisonnement des soukhs, le tourbillon des villes, Louqsor, Aswan, Esna... Et la rencontre, peut-être plus inattendue, celle avec un peuple dont je ne m'attendais pas à tomber amoureux à ce point ; et sa culture, sa gentillesse, son hospitalité et sa chaleur humaine. Je revois ces dizaines de sourires aimables et accueillants, inconnus ou familiers... Amr, Hani, Mariette, Faruk, Nasser, Hassan et Salama... Mohammed, Ehab et Amro... Les Français d'Egypte aussi, Anne Marie, Domi, Josiane... Mon Egypte, ce sont désormais aussi des visages.

 

Le sourire est une vertu magique des Egyptiens, il nous change de tous ces visages occidentaux fermés et ternes, une grande leçon de vie. Bien entendu qu'au quotidien les Egyptiens ne sourient pas toujours, la vie est loin d'y être facile pour tous ; mais on est toujours accueilli avec ce sourire dont tous les voyageurs parlent. Je revois cette jolie petite fille nubienne vendant pour quelques livres ses marque-pages en papyrus... Cette élégante cairote amusée par mon émerveillement devant sa ville... Je revois les instants vécus avec les amis...


Quand on a goûté une fois aux magies de l'Egypte, on n'en guérit jamais. Une force irrésistible pousse à y retourner. Il n'y a pas de malédiction des Pharaons, mais une bénédiction : celle d'une rencontre exceptionnelle ! Et en attendant d'y retourner encore et encore, il y a ce lien musical...

 

J'illustrerai cet article par l'une des premières chansons que j'ai découvertes en Egypte grâce à Hassan : le " Ah ya leyl " de Shereen, l'une de mes chanteuses favorites.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Musiques des Horizons
commenter cet article

commentaires

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives