Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:17

Reprenons, il est grand temps, notre promenade avec le sphinx. Et quelle ne sera pas à cette occasion notre surprise ! En cherchant quelle est, en dehors du Sphinx monumental de Gizeh, le plus ancien sphinx actuellement connu, on découvre qu'il s'agit de celui d'une reine égyptienne de l'Ancien Empire, Hetepheres II 1 ! L'Egypte ne cesse décidément de nous étonner.

 

Hetepheres-II-2.jpg

Le sphinx en calcaire peint de la reine Hetepheres II ( Musée égyptien du Caire ).

 

La reine Hetepheres II vécut sous la IVe Dynastie de l'Ancien Empire, au IIIe millénaire avant notre ère. Quelques mots pour commencer sur ce qu'on connaît de sa biographie.

 

Hetepheres-2jpeg.jpg

Hetepheres II sur un relief de son mastaba (Gizeh).

 

Elle était la fille de Kheops et sans doute de Meritites I. Pendant le règne de son père, elle épousa son frère, le prince héritier Kawab, dont elle eut plusieurs enfants ; parmi lesquels la princesse Meresankh III, future épouse de Khephren. Veuve, elle épousa en secondes noces un autre de ses frères, Djedefre, qui devait succéder à leur père 2. Elle ne semble pas lui avoir donné d'héritier, puisqu'elle ne porte jamais le titre de Mère du Roi. Elle lui survécut et mourut très âgée, sous le règne de Shepseskaf, fils et successeur de Mykerinos, après avoir connu les règnes des plus grands pharaons de son temps. Imaginez plutôt : cette princesse a vu construire les trois plus fameuses pyramides d'Egypte, ainsi que le grand Sphinx !

 

 

Hetepheres-II.jpg

Hetepheres II et sa fille Meresankh III, épouse de Khephren. 

 

Elle fut sans doute inhumée dans la nécropole de Gizah, où elle avait d'abord eu un premier mastaba conjoint avec celui de son premier époux Kawab (G7110 -G7120) mais où sa chambre funéraire ne fut jamais terminée ; elle s'était ensuite fait aménager un superbe second mastaba (G7530-7540), qu'elle céda à sa fille Meresankh III, décédée avant elle ; elle se fera donc construire un 3e mastaba, plus petit et inachevé, ce qui fait émettre des doutes sur le fait qu'il soit véritablement sa sépulture : peut-être fut-elle inhumée près de son 2e époux à Abou Rowash 3. Les trois mastabas d'Hetepheres se trouvent dans la nécropole est de Gizah, en contrebas de la pyramide de Kheops.

 

meresankhIII_03.jpg

 

Le mastaba orné qu'Hetepheres II céda à sa fille à Gizeh (G7530-7540). 

 

Personnage important, elle porta comme toutes les princesses égyptiennes de haut rang de nombreux titres honorifiques : Fille du Roi de Haute et Basse Egypte Khufu ( sAt nswt bity Xwfw ), Fille aimée du Roi de son corps ( sAt nswt nt Xt.f mrt.f ), Epouse royale 4 ( Hmt nswt ), Epouse du Roi son Aimée ( Hmt nswt mrt.f ), Voyante d'Horus et Seth ( mAAt Hr-StX ), Suivante d'Horus ( xt Hr), Epouse de Celui qui est aimé des Deux Dames ( smAt mry Nbty ), Grande Favorite ( wrt Hts ), Prêtresse de Thot ( Hmt-ntr DHwty ), Prêtresse de Bapefy ( Hmt-ntr BA-(p)f ), Prêtresse de Tjasep ( Hmt-ntr TA-sp), etc.

 

 

Hetepheres-II-2-copie.jpg

La tête de ce sphinx mêle éléments humains et léonins (détail du sphinx d'Hetepheres II). 

 

 

Hetepheres-II-2-copie-2.jpg

Selon un motif qu'on retrouve sur le grand Sphinx de Gizeh et d'autres, la queue est repliée sur la cuisse droite (détail du sphinx d'Hetepheres II).

 

 

Ce sphinx en calcaire stuqué et peint provient du complexe de la pyramide de Djedefre à Abou Rowash et est actuellement conservé au Musée égyptien du Caire. Il présente des caractéristiques qui perdureront dans l'art égyptien, comme la position du félin, avec la queue repliée sur la cuisse droite. Ici, la tête mêle éléments animaux et humains : si le visage est celui de la reine, elle porte des oreilles de lion et sa coiffure se confond avec la crinière de l'animal. C'est un trait que l'on retrouvera régulièrement dans l'art égyptien, de l'Ancien Empire aux périodes plus récentes. Le lion est depuis la période prédynastique à la fois un symbole royal et un symbole solaire. Il était donc naturel que le roi apparaisse sous la forme d'un lion. Mais on peut être étonné que ce soit aussi le cas pour une reine qui n'a pas régné personnellement. La sculpture est recouverte d'une épaisse couche d'enduit sur lequel était posée la polychromie dont subsistent de beaux vestiges. Il est intéressant de la comparer non seulement au grand Sphinx de Gizeh, dont Hetepheres fut contemporaine, mais aussi à d'autres sphinx plus tardifs présentant des caractéristiques proches, comme ceux d'Amenemhat III et bien sûr d'Hatshepsout.

 

 

hetepheres-II_amenhemhat-III.jpg 

 Comparaison entre le sphinx d'Hetepheres II et celui d'Amenemhat III (Tanis, XIIe Dynastie, Moyen Empire).

 

 

 sphinx-hatshepsut_1.JPG

 

 

shynhatsep.jpg

Deux sphinx de la reine Hatshepsout : l'un à dominante léonine, comme celui d'Hetepheres (en haut), et l'autre avec une tête entièrement humaine sur un corps de lion, comme le grand sphinx de Gizeh (en bas). 

 

 

 

Notes :

 

1- A ne pas confondre avec sa grand-mère, Hetepheres I, la mère de Kheops, dont on a découvert le célèbre mobilier.

2- On se pose la question de savoir si Kawab est mort de mort naturelle ou a été assassiné par son frère.

3- Contrairement à l'usage dynastique familial, Djedefre fit en effet contruire sa pyramide à Abou Rowash, au nord de Gizeh.

4- Sous le règne de Djedefre.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Kemet - Egypte antique
commenter cet article

commentaires

gene 05/11/2011 23:15



je ne connaissais pas du tout cette reine et ce sphinx mais je le trouve plus humain  si on peut dire que les autres . bonne soirée



Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives