Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

bandeau-titre.jpg

 

Cette page est destinée à faciliter pour les lecteurs d'aujourd'hui l'approche des récits de voyageurs en Egypte, à une époque où l'usage était de franciser à tout prix les mots et noms étrangers, et où certains lieux ne portaient pas le même nom qu'actuellement. Ces récits font également référence à un vocabulaire qui ne nous est pas toujours familier, et dont il n'est pas toujours facile de trouver l'équivalence actuelle : 
- soit un vocabulaire adapté librement de l'arabe dialectal égyptien, très souvent aussi du copte ou même du turc puisque l'Egypte est encore un certain temps sous domination ottomane ; 
- soit un vocabulaire employé par les historiens et premiers archéologues de l'époque, mais aujourd'hui obsolète ; 
- soit enfin des termes spécifiques à l'Egypte à cette époque.


Ils sont ici rangés par ordre alphabétique, en s'efforçant de faire en sorte que les informations soient aisées à trouver. Des liens depuis les pages ou les articles sur ce thème vous amèneront ici pour trouver les explications de base nécessaires à la compréhension de certains termes ou à l'identification de certains lieux, de leur intérêt archéologique ou historique. Les monuments ou curiosités d'une ville sont classés par ordre alphabétique sous le nom de celle-ci. Des liens vous renvoient depuis cette page vers les articles présentant ces villes et monuments.




Conventions adoptées : les noms de monuments sont indiqués en italique, pour les distinguer des noms de lieux. Pour les lieux les plus importants (Alexandrie, Le Caire, Louqsor), ils constituent une rubrique dans laquelle sont rangés les lieux qui en dépendent et les monuments. L'orthographe de l'époque est retenue, avec ses variantes ; pour chaque lieu, vous trouverez le nom égyptien actuel et le nom d'usage actuel en français quand il diffère du nom arabe ou du nom français ancien ; et chaque fois que cela est possible, le nom antique en égyptien et en grec ou latin. Cette liste de noms vous sera utile au cours de vos lectures.


 

 

bandeau-lieux.jpg

Abou Gandzer
(nom égyptien moderne : Abu Gandîr) : localité du sud-ouest du Fayyoum.
Abou Gauch : peut-être Abu Ginshu, localité du nord du Fayyoum.
Aboukir (nom égyptien antique : Pegouti ; nom gréco-romain : Menouthis / Canopus ; nom classique européen : Canope ; nom égyptien moderne : Abu Qir ) : site d'une ville antique, dans laquelle les Grecs de la période hellénistique adoraient le dieu Canope, forme particulière tardive d'Osiris. Le port a également été le lieu d'une terrible bataille navale entre Français et Anglais durant la campagne d'Egypte, en 1798. Les voyageurs s'y rendaient pour ses vestiges, mais également au XIXe s., pour les voyageurs français, afin de voir les lieux où s'était déroulée la bataille d'Aboukir.

Abou Mandour (nom égyptien moderne : Abû Mandûr ) : site célèbre d'une mosquée abritant le tombeau d'un saint soufi, située à 5km au sud de Rosette.
Abousir (nom égyptien moderne :  Abu Sir) : village situé sur le plateau désertique entre Gizeh et Saqqarah, où se trouve une nécropole de l'Ancien Empire, comprenant des pyramides, complexes funéraires et mastabas .

duamjar.gifAlexandrie
(nom égyptien actuel : el-Iskanderiyya) :

Aiguilles de Cléopâtre : deux obélisques  de Thoutmosis III provenant du temple d'Héliopolis, ramenés à Alexandrie dès l'Antiquité ; ils marquaient à l'époque romaine l'entrée du Caesareum. L'un se trouve aujourd'hui à Londres, l'autre à New York. Attribués par erreur à Cléopâtre, ils constituaient une destination de visite incontournable pour les voyageurs d'autrefois.
Colonne de Pompée : colonne de granit d'Assouan érigée à la fin du IVe s. pour Dioclétien sur le site du Serapeum d'Alexandrie. Son nom de "colonne de Pompée" lui vient de ce que les voyageurs anciens croyaient que Pompée avait été enterré ici, puisqu'il y a à proximité les catacombes destinés aux taureaux Apis.
Pharus : nom donné par les voyageurs anciens à l'ancienne île, devenue une presqu'île, sur laquelle se dressait le célèbre Phare.


Amada (nom antique : Neter-hout-Ra-Horakhty) : site de Basse Nubie, aujourd'hui englouti sous le lac Nasser, dont le temple dédié à Amon-Ra et Ra-Horakhty, commencé par Touthmosis III et achevé par Sethy Ier, a été déplacé.
Amarnah (nom antique :  Akhetaton ; nom égyptien moderne : et-Till) : site de l'ancienne capitale fondée par Akhenaton en Moyenne-Egypte, au sud d'el-Minyeh. Le nom d'Amarna fait référence à la tribu des Beni Amrân ; l'ancien nom de Tell el-Amarna, aujourd'hui obsolète, vient d'une confusion entre le nom de cette tribu et celui du village d'et-Till.
Antinoë : voir Sheykh Abadah.
Atfeh : lieu du Delta où le canal de Mahmoudiyeh débouche dans le Nil. En général, on y changeait de bateau.
Balyanah (nom égyptien moderne : el-Balyânah) : village de Moyenne-Egypte, au sud de Sohag, situé entre Akhmim et Abydos, qui servait d'étape pour aller visiter ce dernier site. Var. Bélianeh.
Bedrichyn (nom égyptien moderne : Bardsheyn) : village situé sur la rive ouest, au pied de la nécropole de Saqqârah ; les bateaux y faisaient étape pour la visite de ce site.
Beit el-Oualy (nom égyptien moderne : Beyt el-Wali ; nom d'usage en français : Beit el Oualy) : site de Basse Nubie, proche de Kalabsha, aujourd'hui submergé par le lac Nasser mais dont le temple rupestre (hémispéos) consacré par Ramsès II à Amon-Ra a été déplacé.
Bélianeh : voir Balyanah
Benchussen : voir Beni Hassan .
Beni Hassan (nom égyptien moderne : Beni Hasan ; nom d'usage en français : Béni Hassan) : site se trouvant en rive droite du Nil, au sud d'el-Minyeh, qui abrite une nécropole comptant une quarantaine d'hypogées, qualifiés de "grottes" par les voyageurs anciens et dont certains comptent parmi les plus intéressants d'Egypte. Var. Benchussen.
Beni Souef (nom égyptien moderne : Beni Suwayf) : ville de Moyenne-Egypte, qui servait de porte à l'oasis du Fayyoum depuis la vallée du Nil. Les bateaux y faisaient étape.
Bîr Ambar : étape où l'on pouvait faire les provisions d'eau sur la route désertique entre la Vallée du Nil et Qosseir.
Birket Qaroun (nom antique : lac Moeris ; nom égyptien moderne : Birket Qarûn) : lac situé au nord-ouest de l'oasis du Fayyoum, qui se trouve à 43m au-dessous du niveau de la mer. Il est le dernier vestige de l'antique lac Moeris. On s'y rendait pour aller visiter les vestiges de Qasr Qarûn (temples et forteresse).


hapijar.gifLe Caire (souvent orthographié " Le Kaire " par les auteurs anciens ; nom égyptien actuel : el-Qâhira) : souvent appelé "le Grand Caire" ou "Le Grand Caire de Babylone" par les voyageurs anciens.

Babel Futuch : Bâb el-Futuh, l'une des portes fortifiées du Caire médiéval.
Babylone : ou "Babylone d'Egypte", nom donné à l'ancienne forteresse romaine et byzantine qui forme ce qu'on appelle aujourd'hui "le Vieux Caire". Variante : Vieil Caire de Babylone.
Bebzuailla : Bâb Zuweyla, l'une des portes fortifiées du Caire médiéval.
Boulaq
 : autrefois bourgade indépendante de la ville, au bord du Nil, Boulaq est depuis l'époque médiévale le port du Caire. C'est ici qu'on embarquait pour la Haute-Egypte. C'est aujourd'hui devenu un quartier de la capitale égyptienne. Variantes : Boulacq, Boulac.
Cavelhalily (bazar - ) : Khân el-Khalili.
Mocatun (montagne de - ) : le Mokkatam.
Mosquée d'Amrou : mosquée d'Amr ibn el-As, première mosquée construite au Caire près de l'ancienne Babylone d'Egypte (Vieux Caire).
Mosquée Khalife Hakem : mosquée el-Hakim, la seconde plus grande mosquée fatimide du Caire, située près de l'enceinte médiévale.
Mosquée Touloum : mosquée d'Ibn Tûlûn.
Mosquée sultan Barkuk : mosquée du sultan Barqûq, d'époque mamlûk (XIVe s.).
Mosquée sultan Beibars khanqah du sultan Baybars, d'époque mamlûk.
Puits de Joseph : situé dans la Citadelle du Caire, il fut en réalité construit par Salah ed-Dîn pour approvisionner la garnison en eau en cas de siège.
Zebeguye : l'Ezbekiyeh.

Canope : voir Aboukir.
Dahchour (nom égyptien moderne : Dahshûr) : prolongement vers le sud de la nécropole de Saqqarah, ce site comprend 5 pyramides royales. Var. Dishouir.
Dakkeh (nom égyptien antique : Pselket ; nom grec : Pselkis ; nom égyptien moderne: Dakkah) : site d'une ville antique de Basse Nubie, englouti par le lac Nasser, dont le temple ptolémaïque dédié à Thot a été remonté à 40km au sud, près de Wadi es-Sebua.
Damanhour (nom égyptien actuel : Damanhûr) : ville du Delta située entre Alexandrie et Tantâ.
Debod (nom égyptien antique : Athat) : site d'une ville antique, noyé sous le lac Nasser, dont le temple méroïtique, ptolémaïque et romain a été démonté et offert à l'Espagne, où il orne à présent un parc de Madrid.
Dechneh (nom égyptien actuel : Dishna) : localité de Moyenne-Egypte située entre Nag Hammadi et Qena.
Dendour (nom égyptien antique : Tehte ; nom arabe moderne : Dendûr) : site d'une ville antique, noyé sous le lac Nasser, dont le temple a été démonté et offert aux Etats-Unis ; il se trouve aujourd'hui au Metropolitan Museum de New York.
Derr (nom égyptien antique : Netjer-hut-Ramesses-Miamon-m-per-Ra) : site de Basse Nubie, noyé sous le lac Nasser, dont le temple rupestre dédié par Ramsès II à Amon-Ra et Ra-Horakhty a été déplacé près de celui d'Amada.
Dishouir : voir Dahchour .
Edkou (nom égyptien actuel : Idku) : localité du nord du Delta, située au nord du lac du même nom, à mi-chemin entre Abu Qir et Rosette.
Erment (nom gréco-romain antique : Hermonthis ; nom égyptien actuel : Armant) : site au sud de Louqsor, dont beaucoup de vestiges ont aujourd'hui disparu, en particulier le temple de Cléopâtre. Le monument le plus célèbre conservé est le temple de Montou.
Esneh (nom égyptien antique : Iunyt ; nom grec : Latopolis ; nom égyptien actuel : Esnah) : site de Haute-Egypte célèbre pour son temple de Khnoum.
Fechn (nom égyptien actuel : Fashn) : localité de Moyenne-Egypte, située au sud de Beni Suwayf.
Gebel Silsileh (nom égyptien antique : Kheni ; nom égyptien actuel : Gebel es-Silsileh)lieu de Haute-Egypte où le Nil se resserre, accélérant le courant. Sur la rive droite se trouvent les plus grandes carrières de grès d'Egypte.
Gebel Teïr (nom égyptien moderne : Gebel et-Teyr) : lieu de Moyenne-Egypte, entre Samalut et el-Miniyeh. Le Nil y forme une boucle.
Gerf Hussein (nom égyptien antique : Pa-Ptah ; nom grec : Tutzis ; nom égyptien moderne : Gerf Huseyn) : site de Basse Nubie qui abritait un temple rupestre de Ptah datant de Ramsès II, disparu lors des travaux du lac Nasser et dont seuls des fragments ont pu être sauvés.
Girgeh (nom égyptien antique : This ; nom égyptien actuel : Girga) : localité de Moyenne-Egypte, située au sud de Sohag, ancienne capitale de l'Egypte unifiée sous les premières dynasties.
el-Hammamât : lieu situé sur la route du désert entre la vallée du Nil et Qosseir, où se trouvait un puits à escalier hélicoïdal dans lequel on faisait les provisions d'eau. Les auteurs anciens signalent à proximité des carrières de basalte exploitées dans l'Antiquité.
Ibrim (nom égyptien moderne : Qasr Ibrîm) : site formant aujourd'hui une île au milieu des eaux du lac Nasser, qui se trouvait au nord d'Abu Simbel. Il comportait une forteresse occupée de l'Antiquité à la période ottomane, et une stèle a été déplacée près de Kalabsha.
Kafr Faiat : peut-être l'actuelle Kafr el-Sheykh, entre Damanhûr et el-Mansoorah, dans le Delta.
el-Kalb (nom égyptien antique : Nekheb ; nom grec : Eleithyaspolis) : site de l'une des plus anciennes cités d'Egypte.
Keneh (nom égyptien actuel : Qena) : ville de Moyenne-Egypte, située dans une boucle du Nil face au site de Denderah. Var. Queneh.
Kosseir (nom égyptien actuel : Quseyr) : port égyptien sur la mer Rouge, au sud de Safaga.
Meï-Doux (nom égyptien actuel : Maydum ; nom d'usage en français : Meïdoum) : nécropole de l'Ancien Empire célèbre pour sa pyramide.
Mit Rahineh (nom égyptien antique : Ineb Hedj ; nom gréco-romain : Memphis) : village établi sur l'ancienne ville de Memphis.
Ombos (nom égyptien antique : Pa-Sebek ; nom grec antique : Ombos ; nom égyptien actuel : Kôm Ombô) : site du célèbre temple double de Sobek et Haroeris.
Queneh : voir Keneh.
Rosette (nom égyptien actuel : Rashîd) : ville du Delta dans laquelle fut découverte la célèbre pierre en trois langues qui a permis à Champollion de déchiffrer les hiéroglyphes. Le nom arabe est parfois donné par les auteurs occidentaux, souvent sous la forme "Rashit". On pouvait soit y débarquer directement, soit y transiter depuis Alexandrie ou Le Caire avant la construction du canal de Mahmoudiyeh.
Sabayeh (nom égyptien actuel : Sibaiyya) : localité située au sud d'Esnah, en rive gauche du Nil.
Sheikh Abadah ( nom gréco-romain antique : Antinoopolis / Antinoë ) : ville fondée par Hadrien en l'honneur de son favori, Antinoos, noyé dans le Nil. Les voyageurs d'autrefois, connaissant l'histoire d'Hadrien, ne manquaient pas de s'y arrêter. Les scientifiques de l'expédition d'Egypte y firent halte et en laissèrent des gravures qui sont précieuses, car les vestiges furent ensuite employés pour fabriquer de la chaux.
Syout (nom antique égyptien : Siâout ; nom antique grec : Lycopolis ; nom égyptien moderne : Asyût ; nom d'usage en français : Assyout) : ancienne capitale du XIIIe nome de Haute-Egypte.
Tentah (nom égyptien actuel : Tantâ) : étape du train entre Le Caire et Alexandrie, cette ville abrite le tombeau d'un saint sûfi dont le mouled est important dans les traditions locales.
Zaccara : Saqqârah.



bandeau-lexique.jpg



NB : ne se trouve ici que le vocabulaire employé dans les textes des voyageurs anciens. Pour le vocabulaire propre à l'histoire ou à l'archéologie égyptiennes toujours en usage de nos jours, il faudra se reporter aux pages de lexique spécifiques.


Abbarah : voir Habara.

Arbadji : cocher.
Bacha
:
 
Pacha, d'après l'équivalent arabeباشا ).
Bazar : nom donné de façon erronée par les voyageurs occidentaux aux marchés, appelés "sûq" ( سوق ) en arabe, "pazar" étant l'équivalent turc (mot d'origine persane).
Bourkô
: nom donné par plusieurs auteurs à l'étoffe blanche qui voilait le visage des femmes égyptiennes des classes aisées, qu'ils distinguent du niqab noir à plusieurs épaisseurs des femmes wahhabites.

Cange : navire léger servant à naviguer sur le Nil, doté d'un ou deux mâts et d'avirons.
Cavas : policier égyptien au XIXe s.
Cheval marin :  l'hippopotame, autrefois fréquent sur le Nil. 

Darabouk : darbuka, percussion traditionnelle orientale.
Dragoman / Drogman : à la fois guide et interprète mis à la disposition des voyageurs étrangers. 

Figuier de Pharaon : nom parfois donné par les voyageurs au sycomore égyptien.
Grand Turc : le Sultan ottoman. 

Habara : nom mentionné par les auteurs pour qualifier la grande étoffe noire dans laquelle se drapaient les femmes égyptiennes pour sortir. Var. abbarah.

Kebla : qibla d'une mosquée.

Psylle : chasseur et dresseur de serpents.

Santon : saint local musulman.
Sercasses : Circassiens, nom donné par les voyageurs anciens à la dynastie des Burgi Mamlûk, la plupart d'origine circassienne. Variante : Circasse.
Souldan / Soudan : nom donné autrefois par les Européens au Sultan. 

Zagarit : cri aigu poussé par les femmes en diverses occasions, en particulier lors des fêtes ; transposition de l'arabe dialectal  " zaghareet ", équivalent sharqi de ce qu'on appelle " youyou " au Maghreb et en Afrique Noire.





La page s'enrichira au fur et à mesure, ne vous inquiétez pas si vous n'y trouvez pas un site que vous recherchez. N'hésitez pas à la consulter régulièrement, ni à me contacter via le contact du blog pour me demander à quoi correspond un nom de site que vous avez trouvé, ou partager avec nous les termes que vous aurez vous-mêmes trouvés.

 

 

 


sunwing.gif

Partager cette page

Repost 0
Published by

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives