Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 01:18

 


 

 



Il sera souvent question ici de musique orientale, contemporaine, traditionnelle ou classique, puisque j'adore la musique orientale. Naturel donc d'ouvrir le blog et cette catégorie par une chanson qui nous vient du Mashreq. Aujourd'hui, nous commencerons avec une chanson que j'adore écouter en ce moment, de la chanteuse libanaise Carole Samaha : Esma3ni ("Ecoute-moi"). Je ne suis pas un inconditionnel de Carole, il y a des chanteuses libanaises que je préfère de loin. Et je vous l'accorde, le clip est kitchissime, presque un condensé du kitsch oriental en la matière, et pas du meilleur goût - il y a pourtant un kitsch oriental aussi sympathique que le kitsch indien. Mais la chanson est bien agréable malgré tout...


Esma3ni


esma3ni shooq ba3di qool
qeddam ed-denya killah
raH khaly kell en-nâs
t(e)3aref akhbâry killah
x2


ellon yâ Habeeby ellon
heyya elly qalbi Habba
ma dâm el-essa kebret
mâ-3andeesh yetkhabba


ahhh
Hayda yâ 3omri adirna
ahhh
walla howa betfarqena
x2


leyly beebdaq meshwar
w ajmal 3alam natirna
beyty w welad esghar
w enta b(e)-Hobbak ghamirna


ellon yâ Habeeby ellon
heyya elly qalbi Habba
ma dâm el-essa kebret
mâ-3andeesh yetkhabba


baddy yâ Habeeby b(a)qorbak
kafy s(e)neeny w akbar
b(a)Hebbak yâ Habeeby b(a)Hebbak
Hadd ed-denya w aktar
naseeny l-mâDy kello


ahhh
Hayda yâ 3omri adirna
ahhh
walla howa betfarqena
x4


(album : Adwa'a ash-shohra, 2006)

 

Vocabulaire : il s'agit ici de dialecte lebnani (libanais), mais vous allez voir qu'il est proche de l'égyptien ; quand les deux dialectes diffèrent, je vous donnerai en gras italique la forme libanaise, et en gras la forme égyptienne.

esma3 : entendre, écouter
> esma3nî : écoute-moi ; besma3nak : je t'écoute
qeddam : servir
ed-denya = ed-donya : le monde
en-nâs : les gens
kell in-nâs = koll en-nâs : tout le monde
akhbâr ( plur. de khabar ) : des nouvelles
> akhbâry : de mes nouvelles
3aref (part. présent ) : savoir, connaître
ma dâm : puisque
3andee : j'ai
> mâ-3andeesh : je n'ai pas
leyla : nuit
beyt : maison
> beyty : ma maison, chez moi
Hadd : quelqu'un
aktar : plus, davantage



Pour ce qui est de la traduction de la chanson, je ne suis pas encore assez calé en arabe, langue que je suis en train d'apprendre, pour m'y risquer ; d'autant qu'il s'agit de dialecte libanais, et que j'étudie l'arabe littéral et le dialecte égyptien... Mais si un(e) arabophone veut nous proposer une traduction des paroles, ce sera bien volontiers (me contacter à ce moment-là par le mail du blog).

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Musiques des Horizons
commenter cet article

commentaires

Tatiana 08/04/2008 23:04

Je viens de regarder tous les clips (il y en a deux ou les liens ne marchent plus) et de tout lire...
Encore merci pour cette parenthèse, j'aime beaucoup...
Qu'un seul mot à dire... Encore !

Kaaper Nefredkheperou 11/04/2008 07:59



Oui, j'ai vu ça, les producteurs orientaux imitent le (mauvais) exemple de leurs homologues occidentaux et la chasse à la diffusion des clips est hélas
lancée dans ce domaine là aussi ; je vais essayer de retrouver les clips manquants, insha'a l-llah, ou sinon je ferai un montage avec des images d'Egypte. Ton enthousiasme fait plaisir, ainsi que
tes encouragements. Amitiés, Kaaper



Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives