Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2007 1 05 /11 /novembre /2007 02:50

Cette célèbre sculpture est une de celles que je préfère dans l'art grec classique. Elle représente un moment de perfection dans l'art qui ne cesse de susciter l'admiration.



Réalisé en marbre de Paros, le groupe que l'on appelle "Hermès portant Dionysos enfant" a été retrouvé lors de fouilles à Olympie, en 1877, dans le temple d'Hera (Heraion) ; il est d'ailleurs exposé au musée d'Olympie, dont il constitue un des joyaux. Lors de sa découverte, la statue était brisée en plusieurs morceaux et les jambes ont dû être reconstituées entre les genoux et les chevilles, ainsi que le pied gauche ; l'avant-bras droit quant à lui est manquant, comme le bras gauche de l'enfant. Il aurait été sculpté par Praxitèle lui-même aux alentours de 340 avant notre ère. Car certains ont mis en doute cette datation, donnant lieu à des querelles de spécialistes qui ne sont toujours pas éteintes : d'aucuns y voient une oeuvre d'un de ses élèves, d'autres une oeuvre hellénistique inspirée de Praxitèle, d'autres encore une copie romaine. Il faut dire que beaucoup d'oeuvres du célèbre sculpteur grec ne nous sont connues que par des copies d'époque romaine. Pausanias, au IIe s. de notre ère, mentionne cette sculpture dans l'Heraion comme étant une oeuvre de Praxitèle.

hermes-praxitele.gif



Hermès tenant Dionysos enfant (haut. 2,10 m, marbre de Paros, vers 340 av. JC, temple d'Hera à Olympie, musée archéologique d'Olympie).



Plus grand que nature, Hermès est ici représenté alors qu'il se repose un instant contre un arbre, sur lequel il a posé l'enfant qu'il a enveloppé de son manteau (himation). De son bras droit levé, aujourd'hui mutilé, il devait à l'origine tenir une grappe de raisin que l'enfant essaie de saisir, comme le suggère une fresque de Pompéi sur le même thème ; la vigne, en effet, est l'attribut de Dionysos. Selon les récits mythologiques, Hermès emporta Dionysos enfant aux nymphes du mont Nysa afin qu'elles l'élèvent en cachette d'Héra.



hermes-detail.gif





Le marbre est d'une grande qualité et a permis à l'artiste de réaliser une oeuvre tout à fait remarquable par son poli. La finesse et la délicatesse du personnage principal, avec cette pose déhanchée empreinte de sensualité et de douceur qui caractérise Praxitèle, le souci du détail anatomique autant que l'idéalisation toute classique de la beauté juvénile en font une sculpture qui compte parmi les chefs-d'oeuvre incontestés de l'Antiquité. Rien ici de la musculature puissante des athlètes ; celle du dieu est fine et juvénile, sans pour autant avoir le caractère efféminé de l'Apollon Sauroctone. Il se dégage de l'ensemble un sentiment d'assurance paisible, Hermès portant sur l'enfant un regard bienveillant, un léger sourire s'esquissant sur ses lèvres.



hermes-dos.gif





A l'arrière de l'Hermès, on peut voir dans le dos quelques traces de gouge qui ont échappé au polissage final du marbre et qui témoignent de façon émouvante de la main de l'artiste au travail. A l'origine, comme beaucoup de sculptures grecques, celle-ci était semble-t-il polychrome, puisqu'on a retrouvé des traces de peinture et de dorure sur les sandales et dans la chevelure.



hermes-orig.jpg

L'Hermès sans les parties reconstituées, tel que les fragments ont pu être rassemblés au XIXe s.



De Praxitèle lui-même, enfin, on sait assez peu de choses. Il aurait vécu environ entre 400 et 326 av. notre ère et aurait été actif entre 375 et 335. Athénien, il aurait eu pour maîtresse une courtisane du nom de Phrynè, qui lui aurait servi de modèle à plusieurs reprises. Il fut célèbre dès l'Antiquité, comme le confirment Pausanias, Pline et Varron, ce qui explique que les Romains aient été friands de copies de ses oeuvres.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons des Arts
commenter cet article

commentaires

:0002:@nne marie :0010: 05/11/2007 14:33

Bonne semaine et bizettes de la mer rouge ! !
@nne-marie

Kaaper Nefredkheperou 05/11/2007 20:54

Hum, des bizettes de la Mer Rouge, ça fait du bien ! ; )Gros gros bisous de Méditerranée, ya ukhtiKaaper Nefredkheperou

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives