Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 13:04

Il y a des mots dont l'origine nous réserve des surprises : " truchement " , que nous pourrions croire de racine européenne, en fait partie. Un mot qui en outre nous révèle tout un pan d'histoire et nous réserve une autre surprise par sa parenté avec un mot que nous rencontrons régulièrement au sujet des voyages en Orient.


Le mot français " Truchement " vient de l'arabe turjumân (  ترجان ) signifiant " traducteur " ( du verbe tarjama = traduire ).


Il apparaît semble-t-il pour la première fois à la fin du  XIIe s. , sous la forme " drugement " , dans la chanson de geste La Prise d'Orange  qui appartient au cycle de Guillaume d'Orange et raconte la victoire de Guillaume sur les Maures à Orange au VIIIe s. , victoire après laquelle il devient comte de Toulouse. Il a alors encore son sens d'origine de " traducteur ". Le XIIe s. , c'est l'époque des 2e et 3e croisades, qui amènent nombre d'Européens à être en contact direct avec le monde arabe ; une époque de guerres, certes, mais aussi durant laquelle de nombreux échanges culturels s'opèrent et des éléments de culture arabe sont introduits en Europe.


A la fin du XIVe s. , on le retrouve dans la Chronique de Flandre sous la forme " trucheman ", toujours dans le sens initial du mot arabe. C'est durant la période du moyen français ( XIVe - début XVIIe s. )  qu'il évolue progressivement en " truchement ". Le sens s'étoffe aussi, en prenant à côté du sens initial de traducteur celui d' " intermédiaire ".  Au XVe s. , on trouve dans un rondeau de Charles d'Orléans un sens militaire qui va en ce sens, avec la signification de " porte-parole / représentant ".  Au XVIe s. , Pierre de Brach témoigne dans ses poèmes de cette évolution vers un sens figuré : " Tes carmes1 sont les truchemens de ton coeur. " Et c'est ainsi que dans les Essais de Montaigne on trouve le sens figuré de " ce qui exprime / fait comprendre ", par exemple dans " la parolle (...) est le truchement de nostre ame " . C'est enfin au XIXe s. que l'on trouve la locution que nous connaissons : " par le truchement de " , forme sous laquelle le mot a aujourd'hui survécu.


Dernière surprise, notre mot " truchement " a un lien inattendu avec les voyages en Orient ; ceux qui aiment parcourir les récits de voyages au Mashreq ou en Egypte n'ont pu que rencontrer la fameuse et pittorresque figure du " drogman ", cet interprète et guide mis d'abord au service des diplomates, puis des voyageurs. Ce nom de " drogman " pourrait nous apparaître au premier abord d'origine anglaise, de par ses consonnances : et bien non, c'est également un avatar de l'arabe " turjumân " !


Ce mot apparaît vers le début du XIIIe s. sous la forme " drogeman "  ou " droguement "signifiant " interprète / traducteur ". Son parcours vers le français est semble-t-il mieux connu, et serait passé de l'arabe égyptien " targumân " au provençal et à l'italien, peut-être par l'intermédiaire du grec byzantin, puis de là au français.


Inattendu, ce voyage à travers l'histoire d'un mot qui ne nous semble pas exotique au premier abord, non ?


1- carmes = vers.


Sources
:

- Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales ( CNRT ), créé par le CNRS et consultable en ligne : un trésor pour les amoureux de l'histoire des mots.

- Algirdas Julien Greimas & Teresa Mary Keane , Dictionnaire du moyen français, éd. Larousse, Paris, rééd. 2001.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Horizons des mots
commenter cet article

commentaires

solal aronowicz 11/09/2008 15:57

Voilà un éclairage très intéressant sur ce mot et, partant, sur les détours qu'a pris notre langue pour arriver jusqu'à nous. Merci !

Kaaper Nefredkheperou 07/11/2008 06:49


Afwan, tout le plaisir est dans l'échange et le partage. Désolé de répondre si tard. Heureux en tout cas que tu aies pris plaisir à cette
promenade. L'univers des mots est passionnant par tous les horizons qu'il ouvre sur l'histoire, les échanges culturels, l'évolution de la pensée... Heureux également de découvrir l'univers de
ton blog, j'encourage les lecteurs des Horizons à s'y rendre.
Amitiés,
Kaaper


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives