Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2014 7 13 /07 /juillet /2014 07:26

Nous terminerons notre visite virtuelle du monastère St-Siméon d'Aswan par les vestiges de la terrasse haute, qui a sa propre porte d'accès dans l'enceinte par une tour ; on peut aussi y accéder depuis la terrasse inférieure par un  escalier placé contre le mur nord de l'église.  Cette terrasse est occupée par l'habitation fortifiée des moines (qasr) et ses dépendances.

 

 

simeon4.jpg

    Plan de la terrasse supérieure : 1- entrée fortifiée ; 2- écuries ; 3- atelier pour le sel ; 4- huilerie ; 5- fours de potier ; 6- cuve de décantation de l'eau ; 7- latrines ; 8- pressoir à vin ; 9- corridor ; 10- réfectoire ; 11- cuisines ; 12- cellules des moines ; 13- escalier menant à la terrasse inférieure. 


Habituellement, les monastères comprenaient une partie fortifiée, sorte de donjon dans lequel les moines se réfugiaient en cas de danger. Ici, l'habitat fortifié servait d'habitat permanent. C'était un bâtiment de trois étages comprenant les cellules des moines, un réfectoire, des cuisines et des ateliers.

 

 

simeon15.jpg

    Le réfectoire. 

 


Au rez-de-chaussée se trouve le réfectoire, une vaste pièce rectangulaire qui était divisée par quatre colonnes qui supportaient un plafond formé de deux rangées de coupoles sur pendentifs ; le sol est pavé de briques cuites, tandis que sept cercles de briques crues correspondent aux sièges sur lesquels les moines prenaient place pour leurs repas en commun. A l'ouest du réfectoire se trouvent les cuisines, avec leur réservoir d'eau. Le réfectoire donne sur le côté nord-ouest d'un vaste corridor.

 

 

simeon14.jpg

  Le corridor voûté et ses trois fenêtres. 

 


Ce corridor, d'orientation nord-sud, s'appuie contre le rempart extérieur. Il a conservé une partie de son plafond voûté en plein cintre renforcé par des arcs doubleaux. Trois petites fenêtres cintrées lui donnent de la lumière. Ce couloir dessert les cellules des moines. Chaque cellule comprend entre deux et six couchettes de pierre aménagées contre les murs, ce qui indique que plusieur moines logeaient dans une même cellule.

 

 

simeon10.jpg

    Vestiges d'une cellule, avec ses banquettes de pierre. 


Bien qu'on n'ait pas retrouvé de puits, le monastère bénéficiait quand même de réserves d'eau grâce à des réservoirs, un système de tuyauterie venant alimenter les bains et les latrines, aménagés au sud-est de la terrasse. Ces réserves ne suffisaient pas en cas de siège, ce qui fut le principal problème de ce monastère.

En dehors du logis des moines, la terrasse comprend de nombreuses dépendances. A côté de l'entrée se développent des écuries. On trouve également une pièce réservée au sel, un pressoir à vin et un pressoir à huile, une boulangerie avec son moulin, des magasins, ainsi que des fours de potier. Plusieurs fours à pain ont été retrouvés sur les deux terrasses. L'huilerie a conservé une belle meule de granit ornée de trois croix.

 

 

simeon3.jpg

  La meule de granit de l'huilerie. 

 


Enfin, le cimetière du monastère, à l'extérieur de l'enceinte, a livré près de 200 pierres tombales, dont beaucoup remontent à une période comprise entre le VIe et le IXe s. ; leurs inscriptions sont particulièrement intéressantes et fournissent aux chercheurs des informations précieuses.

 


Photos tour-egypt .


Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Kuptios - Egypte copte
commenter cet article

commentaires

Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives