Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2008 4 20 /03 /mars /2008 06:12

comprendre-islam.gif

Aujourd'hui, dans beaucoup de pays musulman a lieu la commémoration de la naissance du Prophète, appelée Mawlid an-Nabî, ou simplement Mawlid, qui fait partie des fêtes qui ponctuent l'année musulmane, aussi bien en contexte sunnite que shi'ite. Dans la plupart des pays musulmans, ce jour est férié.  Cette fête ne fait pas partie des grandes fêtes religieuses, même si elle est pratiquée par de nombreux musulmans à travers le monde ; en Arabie Saoudite, les autorités religieuses la tolèrent, mais ne la reconnaissent pas comme inhérente à l'Islam. Les musulmans les plus rigoristes la considèrent comme une innovation (bid3a) étrangère à l'Islam. Revenons sur l'histoire de cette fête.

nom-prophete.jpg


La naissance du Prophète n'était pas commémorée, ni ne faisait l'objet d'aucune fête particulière, dans les premiers siècles de l'Islam. Ce sont les Fâtimides, d'obédience shi'ite, qui créeront cette fête au Maghreb et en Egypte aux Xe- XIe s. AD. Ils célébraient ainsi chaque année plusieurs anniversaires, avec en plus de celui du Prophète ceux de son gendre Alî  et de sa fille Fâtima Zahra, ainsi que celui du souverain. A cette époque, cela donne lieu à des festivités dans le palais royal et à trois sermons (khutba) devant les fidèles en présence du calife.  Le vizir Malik al-Afdal, très attaché à la Sunnah, fait interdire le Mawlid comme non conforme à l'Islam autour de 1095 AD.

Dans le même temps, le sheykh 3Umar ibn MuHammad al-Mullâ célèbre lui aussi cette fête à Mossoul, en Iraq. La tradition en est reprise au début du XIIIe s. AD par le roi al-Mudaffar Abû Sa3îd ed-Dîn Gökburi à Irbil, également en Iraq. C'est à cette époque que l'érudit Ibn DiHyah rédige " at-Tanwîr fî Mawlid al-Bashîr an-Nadhîr " ( " Eclairage sur la naissance du Porteur de la bonne nouvelle et  l'Avertisseur " ), qui reprend le récit de la naissance du Prophète

Cette fête est particulièrement importante dans les zones anciennement liées aux Fâtimides, en particulier au Maroc, où elle est célébrée depuis le XIIIe s. AD, et en Tunisie, où elle est l'occasion d'un repas familial traditionnel à l'issue duquel on déguste l'Assidat Zgougou, un dessert à base de pignons de pin.


assidat-zgougou.jpg
L'assidat zgougou tunisien, caractéristique du Mawlid dans ce pays.


D'après les sources historiques, le Prophète MuHammad est né vers 570 AD dans la ville de La Mecque, en Arabie. La fête du Mawlid est fixée au 12 du mois de Rabî3 al-Awwal, 3e mois de l'année musulmane.

Notons au passage que le Mawlid a donné naissance en Egypte, à travers  le terme dialectal mooled (ou mouled), à des fêtes commémorant un saint homme local, en général des sages sufi, comme nous en verrons des exemples à propos de l'Egypte d'aujourd'hui ; type de fête qui n'est pas non plus reconnu comme inhérent à l'Islam.


Principales sources & liens
 : un article de Wikipedia, ainsi qu'un autre sur Islamophile.

Partager cet article

Repost 0
Published by Kaaper Nefredkheperou - dans Mashreq et horizons arabes
commenter cet article

commentaires

Nefersylvie 26/03/2008 14:07

Comme l'on dit: Allah w akbar!
Prochainement, un bloc sur mon blog offrira une photo avec un petit commentaire pour la paix: où Coptes et Musulmans "se tiennent" la main. Symbole puissant à mes yeux contre les attentats pour avoir assisté, il y a deux ans, à un discourt entre kamikaz et dont j'étais impuissante. Ma bouche reste fermée sur ce propos. Ena sakra el foum.
Bises amicales,
Nefersylvie

Kaaper Nefredkheperou 29/03/2008 07:38


J'ai hâte de voir ce message de paix sur ton blog. C'est justement parce que connaître permet d'empêcher l'intolérance que je crois important, dans un contexte comme celui d'aujourd'hui, de prendre
le temps d'expliquer les autres cultures et croyances. Il est vrai que la cohabitation entre musulmans et chrétiens connaît parfois des soubressauts en Egypte, mais dans l'ensemble les choses se
passent plutôt bien. Les Coptes sont il est vrai très discrets, ça surprend la première fois qu'on se rend dans un quartier copte. Bossa kebira, Kaaper


nefersylvie 24/03/2008 14:58

Félicitations pour ton blog, Sahbi!! Vraiment superbement fait!

Kaaper Nefredkheperou 24/03/2008 17:49


Allah yekhallîki, merci. Heureux que Beyt Kaaper te plaise. A bientôt. Kaaper


Papyrus D'identité

  • : Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • Horizons d'Aton - Beyt Kaaper
  • : Une demeure perdue quelque part entre rêve et réalité, dans les sables du désert égyptien ou sur les flots de la Méditerranée. Tournée vers l'horizon, les horizons divers... Les horizons de l'Est et de l'Ouest, comme disaient les anciens Egyptiens... Une demeure un peu folle, pour abriter des rêves un peu fous, des passions, des émotions, des coups de coeur...
  • Contact

Fouilles

Archives